Interview Membre NetGalley : Disorder Reef

La communauté NetGalley est riche en lecteurs.trices que vous soyez Libraires, Bibliothécaires, Enseignant.es, Journalistes, Rédacteurs ou Blogueurs, vous savez comment apporter votre aide aux livres et partager votre amour pour la lecture. Pouvoir mettre à l’honneur nos membres pour partager leur histoire, conseils et recommandations est un moyen d’encourager nos nouveaux membres à suivre les bonnes pratiques pour lire et recommander des livres en utilisant NetGalley.

Pouvez-vous décrire votre blog en deux phrases ?
Je dirais qu’il est interactif grâce aux lecteurs qui me suivent et axé sur la lecture Young Adult dans son ensemble. J’y poste des chroniques fréquemment, mais aussi des bilans de lecture et des listes de recommandations.

Racontez-nous l’histoire derrière votre blog ? Quand et comment cela a-t-il commencé ?
Je me suis d’abord lancée sur Instagram et il me semble que c’était au printemps 2017. J’ai rapidement eu envie d’approfondir mes chroniques et j’ai donc ouvert un blog en parallèle, sur lequel je poste des avis plus longs que sur Instagram.

J’ai commencé mon aventure « bookstagram » quand une amie m’a parlé des comptes littéraires qu’elle suivait. J’étais déjà une grande lectrice et je me suis dit qu’il serait intéressant de partager mes avis et d’en discuter avec d’autres lecteurs. Cela me permettait aussi de découvrir de nouveaux livres, d’élargir mes horizons et de rencontrer de nouvelles personnes.

Quelle approche adoptez-vous lors de la rédaction d’une chronique ? Est-ce que votre style a changé au fil du temps ?
J’entre en général immédiatement dans le vif du sujet. Je commence par donner mon ressenti vis à vis du mes attentes : est-ce que le livre que je viens de lire correspondait à l’idée que je m’en étais faite ? Je parle ensuite du développement des personnages, de l’intrigue et de l’univers. Est-ce suffisant ? Aurais-je aimé davantage d’explications ou au contraire moins de descriptions ? J’essaie de catégoriser le livre, de parler des thématiques qu’il aborde ou des genres littéraires dans lesquels on peut le classer. J’émets également un avis totalement subjectif sur la plume de l’auteur, à savoir si j’ai été touchée par celle-ci ou non, ainsi que par l’histoire dans son ensemble. J’essaie de relever les points forts et les points faibles du récit et de rendre objective ma chronique pour que les lecteurs intéressés par le livre aillent le découvrir par eux-mêmes.

Avez-vous essayé différents styles de chroniques ? Lesquels avez-vous préférés ?
J’ai effectivement changé de style de chroniques au fil du temps. J’ai tenté de ne faire que des listes de points positifs et négatifs sans ma propre intervention, mais je n’étais pas convaincue. J’imagine que les lecteurs qui me suivent depuis un certain temps savent plus ou moins les genres que je lis et aiment connaître mon vrai ressenti. C’est pourquoi j’opte désormais pour un mélange entre l’objectivité et la subjectivité.

Quels conseils donneriez-vous aux nouveaux membres NetGalley pour la rédaction d’une première chronique ?
Je pense qu’il faut être sincère. C’est toujours un peu chaotique au début, on a peur de trop en dire ou au contraire pas assez. Il faut transmettre son ressenti (avez-vous aimé, avez-vous été transporté par le récit) mais aussi les points que vous jugez comme forts ou faibles dans cette lecture. Ce sont des petites clés importantes car ce que nous apprécions dans un livre peut très bien être ce que quelqu’un d’autre cherche à éviter. Et c’est essentiel d’ouvrir notre avis à un large panel de lecteurs, pour que chacun puisse se faire une idée et décider s’il veut ou non tenter cette lecture.

Comment organisez-vous votre PAL et votre emploi du temps sur NetGalley ?
Je ne suis pas certaine d’avoir une réelle organisation. En règle générale j’essaie de lire en priorité les Services Presse que je reçois au format papier en respectant un ordre chronologique (en fonction de la date de sortie du livre), puis je lis ceux que j’ai demandé en numérique sur NetGalley. Enfin, je me concentre sur les livres que j’ai achetés et qui traînent dans ma PAL. Mais je suis le style de lectrice à lire quatre ou cinq livres en même temps, pour varier les genres et les supports, aussi je ne pense pas être vraiment organisée.

Est-ce que le fait d’avoir un blog vous a permis de rencontrer plus de lecteurs et blogueurs de différentes communautés ?
Mon blog en tant que tel, non. Mon compte Instagram en revanche, oui. Je me suis fait de vrais amis par ce réseau, avec qui je discute tous les jours et que j’ai pu rencontrer en vrai. Il y a de vraies interactions, on peut échanger nos avis, découvrir des livres et même se laisser tenter par un titre qui ne nous intéressait pas et qui finalement nous intrigue suite aux avis des autres lecteurs.

J’ai commencé à lire des BD et des mangas grâce à ce réseau, j’ai testé (et validé) le format audiobook, j’ai pu affiner mes goûts en termes de lecture et élargir mes horizons. Je communique avec des lecteurs du monde entier et qui appartiennent à plein de communautés différentes. C’est vraiment génial pour le partage, mais aussi pour comprendre les problématiques que l’on retrouve en littérature ou dans le monde en général. Cela permet de se rapprocher de lecteurs ayant les mêmes goûts ou ayant des points communs avec nous-mêmes. Depuis que j’ai plongé dans ce monde de « bookstagram » j’ai pu apprendre beaucoup de choses, sur beaucoup de sujets. J’ai rencontré énormément de monde, aussi bien des lecteurs, des blogueurs, que des personnes travaillant dans le monde du livre.

Merci beaucoup d’avoir discuté avec nous Tess !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :