Travailler avec les éditeurs sur NetGalley… et ailleurs

Après votre inscription, NetGalley vous offre la possibilité de choisir les services de presse numériques que vous allez découvrir, lire, porter auprès d’autres lecteurs mais aussi celle d’échanger et de développer vos relations avec les éditeurs.

Avant de solliciter des épreuves ou services de presse, pensez que vous offrez rarement des livres à des inconnus, les maisons d’éditions ne peuvent pas le faire non plus ! Elles ont besoin d’en savoir un peu plus sur vous pour valider vos sollicitations de lecture.

Nous avons réfléchi avec Romy Pflieger, responsable communication / réseaux sociaux, pour les éditions HarperCollins à quelques conseils pour faciliter la prise de contact et les échanges avec l’éditeur.

#1- Racontez qui vous êtes :

Que ce soit sur votre blog, sur votre profil NetGalley, sur les sites communautaires où vous partagez vos avis de lecture, il est important de vous présenter en quelques mots.
Sur votre blog, vous pouvez rédiger une page « A propos » qui présente votre parcours, votre travail, pensez à ajouter une adresse email de contact et éventuellement une photo.

De plus, pour qu’il soit simple de suivre votre activité, il est important de remplir les quelques lignes de biographie sur vos réseaux sociaux avec les liens menant vers le profil de votre blog ou site : page Facebook, compte Instagram, présentation sur Twitter…

Sur NetGalley aussi, veillez à remplir votre profil lecteur : indiquez dans la partie « bio » depuis combien de temps vous partagez vos avis et chroniques littéraire, pourquoi vous aimez lire, quels genres littéraires vous plaisent…
Vérifiez l’orthographe de votre présentation avec attention, des fautes n’inspireront pas confiance à l’éditeur.

#2- Mettez en valeur les différents espaces où vous parlez de vos lectures :

La majorité d’entre vous est présente sur plusieurs plateformes en ligne : vous partagez vos avis et chroniques sur différents réseaux et sites communautaires ? Faites-le savoir aux éditeurs !
Connectez votre profil NetGalley à vos réseaux sociaux (Twitter, Facebook mais aussi Goodreads) et ajoutez surtout le lien de votre blog, de vos profils sur les sites communautaires Babelio, SensCritique, Livraddict dans la section « Où parlez-vous de vos lectures ? »…
Vérifiez vos liens : il arrive trop souvent que l’éditeur ne voit que le lien générique vers la page d’accueil Facebook ou Twitter sur votre profil.

Un lien qui ne fonctionne pas est une chance de moins pour l’éditeur de vous connaître. L’éditeur est soumis à de nombreuses demandes quotidiennes, et ne peut pas passer beaucoup de temps par demande. Si aucun des liens ne fonctionnent, alors il est fort probable que la demande soit refusée.

Sur votre blog, vous pouvez aussi ajouter le badge NetGalley : celui-ci vous identifie comme lecteur professionnel, engagé.

#3 – Détaillez votre travail

Les éditeurs ont besoin d’en savoir un peu plus sur votre activité, votre rythme de partage.

Les chiffres mis en avant sur votre blog doivent être ajoutés à votre profil NetGalley : nombre d’abonnés à votre blog et sur vos réseaux sociaux, fréquence de visite, régularité avec laquelle vous publiez des critiques et d’autres statistiques qui mettent en valeur votre travail !

Conseil Harlequin

#4 – Soyez fiables et professionnels

Gardez bien en tête que ce sont les personnes qui travaillent pour la maison d’édition qui répondent à vos sollicitations de lecture sur NetGalley. Elles sont souvent bien occupées : laissez-leur le temps de vous répondre et restez polis, même en cas de déception : il y aura d’autres opportunités !

Votre relation avec les éditeurs fonctionnera mieux si l’on peut compter sur vous : veillez à ne pas vous laisser submerger par une pile à lire de services de presse débordante : écrivez régulièrement vos avis et critiques, prenez le temps de les ajouter sur NetGalley pour préserver votre ratio de feedback.
Un ratio de feedback trop faible est peu incitatif pour l’éditeur, qui refusera plus facilement les demandes.

Conseil Rageot

Nous savons qu’il peut arriver que vous ne puissiez terminer une lecture : vous n’êtes pas contraints à écrire un avis pour tous les titres auxquels vous avez accès mais, par respect pour l’éditeur et l’auteur, pensez à indiquer pourquoi vous ne partagez pas votre avis sur un livre dans l’onglet dédié « Je ne partagerai pas mon avis pour ce titre ».

#5 – Informez-vous sur les attentes des éditeurs

Si vous êtes blogueur, rédacteur, lorsque vous travaillez avec des éditeurs, informez-vous sur leurs attentes : certains éditeurs souhaitent que vous attendiez la date de publication pour partager votre chronique par exemple, si c’est le cas, respectez ce souhait.

Il est aussi possible que les éditeurs ne valident les demandes qu’en provenance des territoires où sont diffusés ses livres.
Parcourez la « Charte des usages de l’éditeur » sur la page de profil de l’éditeur pour en savoir plus.

Charte des usages de l'éditeur.png
Il est probable que l’éditeur attende aussi une certaine visibilité pour accepter votre demande. Si votre blog n’a que quelques jours ou semaines, soyez patient, continuez de chroniquer votre PAL et réitérez votre demande ensuite.

#6 – Prenez le temps de rédiger des avis de qualité

Les éditeurs et les lecteurs souhaitent savoir, à partir de vos critiques, si et pourquoi vous recommandez un livre.
Un résumé rapide du contenu est souvent très apprécié, mais votre retour doit aussi s’accompagner de votre opinion personnelle sur le livre. Restez factuel et justifiez vos arguments.
Une critique étayée sera plus facilement relayée par l’éditeur, à la fois sur NetGalley, mais aussi sur les réseaux sociaux, par exemple !

Plus vous serez réguliers dans vos chroniques, avec des avis étayés (qu’ils soient positifs ou négatifs), plus il y a de chances que l’éditeur valide vos demandes rapidement, voire qu’il vous inscrive dans sa liste, oh combien, précieuse des VIP qui ont accès à l’ensemble du catalogue de l’éditeur !

 

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles et nous vous souhaitons de très belles lecture sur NetGalley !

 

Accompagner vos coups de coeur découverts en avant-première sur NetGalley

Sur le catalogue NetGalley vous accédez aux services de presse numériques des éditeurs le plus souvent en avant-première : cela vous permet de prendre le temps de lire les titres et d’être prêts à recommander vos coups de coeur et les accompagner dès leur sortie en libraire. 

Lire en avant-première sur NetGalley

Dès le mois de juin, les éditeurs vous proposent de découvrir les livres qui paraîtront à la rentrée pour que vous ne manquiez pas de lecture pendant vos vacances et que vous puissiez vous informer au maximum sur les parutions (nombreuses) des mois d’août et septembre.

Vos retours et avis de lecture sont importants pour les éditeurs et les auteurs qui pourront s’appuyer sur eux pour parler de leurs livres.

Nous vous encourageons, en règle générale, à partager vos chroniques et avis de lecture avec l’éditeur environ un mois après le téléchargement du livre sur la plateforme.

Notez toutefois que pour les titres pour lesquels vous accédez en avant-première le meilleur moment pour le partage de vos avis sur vos réseaux, un blog, un site marchand ou communautaire est celui de la sortie en librairie.

Elise, chargée de marketing aux éditions J.C. Lattès nous explique en quelques mots pourquoi et comment vos chroniques participent au succès de vos coups de coeur : 

Quel est pour les éditeurs et les auteurs le meilleur moment pour partager sa chronique littéraire sur son blog et ses réseaux ?

Elise : L’idéal pour nous est d’avoir une chronique au moment de la parution du livre, ou quelques jours avant, mais pas trop tôt : c’est le moment idéal pour la prescription, car le livre est disponible en librairie ou au moins en précommande. Nous savons que le bouche à oreille, via les chroniques, est très efficace auprès des lecteurs, et nous préférons qu’ils aient la possibilité d’acheter le livre directement, afin de ne pas créer de frustration.

Comment utilisez-vous les chroniques partagées sur NetGalley lors de la parution d’un livre aux éditions JC Lattès ?

Elise : Nous envoyons régulièrement les chroniques aux auteurs, ils sont toujours ravis de découvrir l’avis de leurs lecteurs. Nous relayons également l’information ponctuellement auprès des libraires, qui peuvent ainsi être informés des titres qui plaisent aux lecteurs. De temps en temps, nous en partageons aussi sur nos réseaux sociaux.

Vous avez un doute et ne savez pas quand poster votre chronique ? Vérifiez les informations proposées par l’éditeur sur la fiche de titre sur NetGalley ou dans l’email de validation que vous avez reçu : 

Les éditeurs prennent le temps de vous informer du moment le plus pertinent pour recevoir vos avis de lecture.

Sur la page de titre, dans la section « Notes », vous pouvez lire par exemple:

Conseils BlogueursConseils Blogueurs 2

 

Sur NetGalley, vous pouvez partager vos retours confidentiels et chroniques avec les éditeurs quand vous le souhaitez. Grâce à vos avis de lecture, l’éditeur pourra commencer à travailler la présence des titres de la rentrée en ligne et préparer sa communication; il choisira de rendre publiques les chroniques littéraires sur la page de titre quand il le souhaite.

 

Nous espérons avoir levé le voile sur certaines questions que vous pouviez vous poser. C’est toujours un grand plaisir pour nous de lire vos avis de lecture, pensez à nous mentionner sur les réseaux #NetGalleyFrance.

Nous vous souhaitons de belles découvertes sur NetGalley !

Défi #1 – Mettre à jour son profil

La deuxième semaine du #ChallengeNetGalleyFR démarre ! C’est avec joie que nous avons découvert votre enthousiasme et vos premières chroniques partagées sur NetGalley !
Il est temps de lever un moment le nez de votre livre en cours pour vous lancer dans le premier défi de notre challenge :

Mettez à jour votre profil NetGalley !

Votre profil lecteur est votre carte de visite sur NetGalley il doit permettre aux éditeurs de vous connaître et de vous proposer en toute confiance leur travail. Avez-vous pensé à mentionner tous les espaces sur lesquels vous parlez de vos lectures ?  Réseaux sociaux, sites communautaires, sites marchands … tout ces espaces ont de l’importance !

En parcourant votre biographie, les éditeurs doivent en savoir plus sur depuis combien de temps vous partagez vos chroniques littéraires, votre rôle dans votre librairie, bibliothèque ou sur votre blog. Vous devez aussi préciser combien de lecteurs vous suivent sur les réseaux.

Prenez le temps de jeter un oeil dans l’onglet « Mes informations » sur votre profil NetGalley pour vérifier que rien ne manque et que votre profil est à jour !

Retrouvez tous nos conseils pour bien remplir votre profil en parcourant notre article : bien remplir votre profil sur NetGalley.

Pense bête Challenge NGF 2018

Une fois votre profil complet reprenez tranquillement votre lecture ou l’écriture de votre prochaine chronique, nous vous souhaitons une belle semaine !


Partagez avec nous vos avancés #ChallengeNetGalleyFR sur Facebook, Twitter ou Instagram !

Vous n’êtes pas encore inscrit à notre challenge lecture ? Pas de souci, inscrivez vous via ce formulaire.

Coup de projo sur nos lecteurs #38 – CDIdées

La communauté NetGalley est riche de bibliothécaires, libraires, professeurs, journalistes, blogueurs, chroniqueurs… qui nous enrichissent de leur travail en partageant chaque jour leur passion pour la lecture et leurs coups de coeur littéraires. Nous aimons prendre le temps de pointer le projecteur sur leur activité et partager leurs histoires avec vous !

Aujourd’hui nous avons le plaisir de nous entretenir avec Caroline, professeur documentaliste en lycée après plusieurs années en collège et créatrice du blog : www.cdidées.wordpress.com

Bonjour Carolie, une première question sur votre parcours : quand (et pourquoi) avez-vous décidé de devenir professeur documentaliste ?

Quand j’étais au lycée, je passais mon temps à suivre l’actualité, à lire la presse et des livres. Je me suis renseignée et j’ai découvert le métier de documentaliste. J’ai fait des études pour être documentaliste dans la presse. Mais en cours de route je me suis rendue compte que quelque chose me manquait : j’avais besoin de transmettre, d’enseigner à d’autres comment s’informer avec esprit critique.
J’ai donc préparé et obtenu le CAPES de Documentation. J’ai eu la chance d’avoir une formatrice de terrain qui m’a formée à la littérature jeunesse de qualité, me donnant ainsi un nouvel objectif auprès des élèves : leur donner le goût de lire de beaux textes sur des thématiques qui les touchent.

Quelles sont vos techniques pour motiver vos élèves à lire et à découvrir de nouveaux titres et auteurs ?

Alors je vais hiérarchiser les actions que je peux mener, seule ou en collaboration avec des collègues.
Il y a tout simplement les présentations thématiques ou de nouveautés lors desquelles on valorise certains ouvrages. Je fais également, comme en librairie, des petites notes de lecteurs collées sur les livres.

Quand j’ai à faire à des élèves dont je connais les goûts, je vais pouvoir leur faire un conseil personnalisé.
Nous avons tous des sites Internet et quelques fois des pages sur les réseaux sociaux pour valoriser nos CDI. Je teste actuellement un compte Instagram pour mettre en valeur les nouveaux livres achetés avec des petites notes de lectures, toujours dans l’idée de donner l’envie de lire aux élèves en allant sur le terrain, à savoir un réseau social qui utilise l’image.

Ensuite il y a les actions lecture : 
J’ai déjà animé des clubs lecture en collège. On se réunit et on discute des livres que l’on vient de lire. C’est un moment de découverte, d’échange et de partage intéressant. Je vais tenter d’en lancer un l’an prochain en lycée avec une collègue professeur de Lettres. On peut faire des présentations orales ou des lectures de livres dans les classes. J’essaie de rendre cela vivant, je me mets en scène pour susciter l’envie de lire des jeunes.

On peut faire participer les élèves à des prix littéraires comme le Prix des Incorruptibles, le Goncourt des lycéens ou le plus récent Prix Folio des lycéens. Souvent, pour ce type d’actions, on travaillera en collaboration avec des collègues professeurs de Lettres. Il y a aussi les défis ou rallyes lecture. Dans toutes ces actions, le principe de base est le même : faire lire une sélection d’ouvrages à toute une classe, voire plusieurs classes, et ensuite échanger et voter pour les prix ou bien organiser des jeux et des questions pour les défis et les rallyes. Ces actions sont vraiment fédératrices. J’ai pu constater que les élèves qui avaient participés en 6e avaient plus d’appétence pour la lecture tout au long du collège.

Organiser une rencontre avec un auteur ou un illustrateur est aussi très intéressant. En amont on va faire lire une sélection de livres de l’auteur aux jeunes. Il y a une vraie attente pour cette rencontre. On va préparer des questions sur lui, sur son œuvre, sur sa vie d’auteur, etc. Il est important que les jeunes comprennent que la littérature c’est vivant. Tous les écrivains ne sont pas morts au XIXème siècle. C’est un moment marquant en général et les élèves vont nous en reparler pendant longtemps.

Y a-t-il un projet dans votre CDI qui vous tienne particulièrement à cœur et que vous souhaiteriez développer ?

Nous avons une collaboration avec le salon littéraire de notre commune que je souhaiterais développer. Ce salon est d’une grande qualité. Les organisateurs nous permettent de rencontrer des auteurs et de faire des ateliers d’écriture.

En plus de votre activité de professeur documentaliste vous tenez également un blog où vous partagez vos conseils, vos idées mais aussi vos chroniques littéraires. Pourquoi avoir eu envie de lancer cette page ?

J’aime bien partager des informations, des conseils, des astuces. Au début le blog me servait à cela. Aujourd’hui je délaisse cet aspect là pour des notes de lecture. J’avais pris l’habitude d’en écrire pour une revue. Mais une revue papier ce sont des contraintes de temps. Avec le blog, je suis plus libre.

Pensez-vous que l’écriture de chroniques littéraire vous aide dans votre travail de tous les jours ? Qu’aimez-vous dans cette activité ?

Il y a la notion de partage qui est très importante pour moi. Un livre me plait, je veux en parler à d’autres prescripteurs de livres.
Cela me permet aussi de mettre mes idées en ordre, de ne plus être seulement dans l’émotion. Par la suite je pourrais mieux en parler aux élèves.

Avoir accès aux services de presse numérique des éditeurs a-t-il modifié la manière dont vous travaillez actuellement ?

Je me sens encore débutante vis-à-vis de NetGalley. Je trouve cela très pratique les services de presse numériques. Je croule déjà assez sous les livres papier. Ensuite cela me permet de découvrir des livres en avant-première, principe du service de presse. Je peux lire des livres vers lesquels je ne serai pas allée mais qui pourraient intéresser les jeunes. Arrivée récemment en lycée, je tâtonne pour trouver des livres qui leur plaisent. Il est important que des éditeurs très différents nous permettent d’accéder à un large éventail d’ouvrages.

Quels sont vos genres littéraires préférés ? Y a-t-il un livre à paraître que vous souhaiteriez recommander à nos lecteurs ?

En réalité je lis de tout avec plaisir si l’intrigue est bonne et si c’est bien écrit.
J’aime beaucoup la littérature pour adolescents, pas seulement pour mon métier mais aussi par goût personnel, pour sa liberté de ton et de sujet. Je vous recommande les collections pour adolescents d’Actes Sud junior, maison d’édition au catalogue de NetGalley d’ailleurs.

 


Retrouvez le blog cdidees.wordpress.com sur les réseaux : 

instagram

Facebook

twitterlogo_1x

Bien remplir votre profil sur NetGalley

Votre profil sur NetGalley est l’espace le plus important pour informer les éditeurs de votre travail.

Lorsque vous sollicitez un livre du catalogue, l’éditeur parcourt votre profil pour s’assurer qu’il peut vous confier son travail gratuitement, souvent en avant-première. Un profil complet vous aide à recevoir plus de validations sur NetGalley.

Avant de solliciter vos prochains titres, parcourez cet article pour peaufiner votre profil lecteur : expliquez votre travail en tant que lecteur professionnel ou influent : vos sollicitations seront validées par un collaborateur de la maison d’édition qui ne vous connaît peut-être pas (service presse, responsable relation libraires, marketing, community manager…)  et qui doit pouvoir se faire une idée rapide de votre travail.

Pensez ainsi à préciser sur votre profil :

  • Vos nom et prénom ou votre pseudonyme dans la sphère littéraire.
  • Votre « entreprise » ou du moins l’espace sur lequel vous recommandez vos lectures : blog, espace communautaire, site marchand, média …

 

Pour éditer votre profil, cliquez simplement sur votre nom qui apparaît en haut de votre écran à droite. 

Capture d’écran 2018-08-06 à 17.09.38.png

Dans votre biographie, restez clair et concis : spécifiez votre travail quotidien, vos genres littéraires de prédilection, votre rythme de lecture. Expliquez à l’éditeur dans quel cadre et pour quelles raisons vous sollicitez des services de presse numériques.

Pensez à mentionner votre activité sur des plateformes communautaires comme Babelio, SensCritique ou encore Livraddict.

Capture d’écran 2018-08-06 à 17.48.45.png

Ajoutez aussi vos comptes sur les réseaux sociaux et vérifiez que les liens que vous partagez fonctionnent, si les éditeurs souhaitent en savoir plus sur votre travail (lien vers votre blog, vers votre compte Instagram, votre chaine Youtube …)

Pense bête profil NetGalley

Mettez à jour votre profil régulièrement : votre activité peut évoluer avec le temps : tenez à jour vos statistiques pour que votre profil soit un espace pertinent, reflet de votre activité actuelle.

Votre activité change ? Vous souhaitez mettre à jour votre profil lecteur ? N’hésitez pas à nous contacter !


Vous pouvez aussi faire un tour sur nos articles dédiés à chaque profil pour compléter ces informations !