Travailler avec les éditeurs sur NetGalley… et ailleurs

Après votre inscription, NetGalley vous offre la possibilité de choisir les services de presse numériques que vous allez découvrir, lire, porter auprès d’autres lecteurs mais aussi celle d’échanger et de développer vos relations avec les éditeurs.

Avant de solliciter des épreuves ou services de presse, pensez que vous offrez rarement des livres à des inconnus, les maisons d’éditions ne peuvent pas le faire non plus ! Elles ont besoin d’en savoir un peu plus sur vous pour valider vos sollicitations de lecture.

Nous avons réfléchi avec Romy Pflieger, responsable communication / réseaux sociaux, pour les éditions HarperCollins à quelques conseils pour faciliter la prise de contact et les échanges avec l’éditeur.

#1- Racontez qui vous êtes :

Que ce soit sur votre blog, sur votre profil NetGalley, sur les sites communautaires où vous partagez vos avis de lecture, il est important de vous présenter en quelques mots.
Sur votre blog, vous pouvez rédiger une page « A propos » qui présente votre parcours, votre travail, pensez à ajouter une adresse email de contact et éventuellement une photo.

De plus, pour qu’il soit simple de suivre votre activité, il est important de remplir les quelques lignes de biographie sur vos réseaux sociaux avec les liens menant vers le profil de votre blog ou site : page Facebook, compte Instagram, présentation sur Twitter…

Sur NetGalley aussi, veillez à remplir votre profil lecteur : indiquez dans la partie « bio » depuis combien de temps vous partagez vos avis et chroniques littéraire, pourquoi vous aimez lire, quels genres littéraires vous plaisent…
Vérifiez l’orthographe de votre présentation avec attention, des fautes n’inspireront pas confiance à l’éditeur.

#2- Mettez en valeur les différents espaces où vous parlez de vos lectures :

La majorité d’entre vous est présente sur plusieurs plateformes en ligne : vous partagez vos avis et chroniques sur différents réseaux et sites communautaires ? Faites-le savoir aux éditeurs !
Connectez votre profil NetGalley à vos réseaux sociaux (Twitter, Facebook mais aussi Goodreads) et ajoutez surtout le lien de votre blog, de vos profils sur les sites communautaires Babelio, SensCritique, Livraddict dans la section « Où parlez-vous de vos lectures ? »…
Vérifiez vos liens : il arrive trop souvent que l’éditeur ne voit que le lien générique vers la page d’accueil Facebook ou Twitter sur votre profil.

Un lien qui ne fonctionne pas est une chance de moins pour l’éditeur de vous connaître. L’éditeur est soumis à de nombreuses demandes quotidiennes, et ne peut pas passer beaucoup de temps par demande. Si aucun des liens ne fonctionnent, alors il est fort probable que la demande soit refusée.

Sur votre blog, vous pouvez aussi ajouter le badge NetGalley : celui-ci vous identifie comme lecteur professionnel, engagé.

#3 – Détaillez votre travail

Les éditeurs ont besoin d’en savoir un peu plus sur votre activité, votre rythme de partage.

Les chiffres mis en avant sur votre blog doivent être ajoutés à votre profil NetGalley : nombre d’abonnés à votre blog et sur vos réseaux sociaux, fréquence de visite, régularité avec laquelle vous publiez des critiques et d’autres statistiques qui mettent en valeur votre travail !

Conseil Harlequin

#4 – Soyez fiables et professionnels

Gardez bien en tête que ce sont les personnes qui travaillent pour la maison d’édition qui répondent à vos sollicitations de lecture sur NetGalley. Elles sont souvent bien occupées : laissez-leur le temps de vous répondre et restez polis, même en cas de déception : il y aura d’autres opportunités !

Votre relation avec les éditeurs fonctionnera mieux si l’on peut compter sur vous : veillez à ne pas vous laisser submerger par une pile à lire de services de presse débordante : écrivez régulièrement vos avis et critiques, prenez le temps de les ajouter sur NetGalley pour préserver votre ratio de feedback.
Un ratio de feedback trop faible est peu incitatif pour l’éditeur, qui refusera plus facilement les demandes.

Conseil Rageot

Nous savons qu’il peut arriver que vous ne puissiez terminer une lecture : vous n’êtes pas contraints à écrire un avis pour tous les titres auxquels vous avez accès mais, par respect pour l’éditeur et l’auteur, pensez à indiquer pourquoi vous ne partagez pas votre avis sur un livre dans l’onglet dédié « Je ne partagerai pas mon avis pour ce titre ».

#5 – Informez-vous sur les attentes des éditeurs

Si vous êtes blogueur, rédacteur, lorsque vous travaillez avec des éditeurs, informez-vous sur leurs attentes : certains éditeurs souhaitent que vous attendiez la date de publication pour partager votre chronique par exemple, si c’est le cas, respectez ce souhait.

Il est aussi possible que les éditeurs ne valident les demandes qu’en provenance des territoires où sont diffusés ses livres.
Parcourez la « Charte des usages de l’éditeur » sur la page de profil de l’éditeur pour en savoir plus.

Charte des usages de l'éditeur.png
Il est probable que l’éditeur attende aussi une certaine visibilité pour accepter votre demande. Si votre blog n’a que quelques jours ou semaines, soyez patient, continuez de chroniquer votre PAL et réitérez votre demande ensuite.

#6 – Prenez le temps de rédiger des avis de qualité

Les éditeurs et les lecteurs souhaitent savoir, à partir de vos critiques, si et pourquoi vous recommandez un livre.
Un résumé rapide du contenu est souvent très apprécié, mais votre retour doit aussi s’accompagner de votre opinion personnelle sur le livre. Restez factuel et justifiez vos arguments.
Une critique étayée sera plus facilement relayée par l’éditeur, à la fois sur NetGalley, mais aussi sur les réseaux sociaux, par exemple !

Plus vous serez réguliers dans vos chroniques, avec des avis étayés (qu’ils soient positifs ou négatifs), plus il y a de chances que l’éditeur valide vos demandes rapidement, voire qu’il vous inscrive dans sa liste, oh combien, précieuse des VIP qui ont accès à l’ensemble du catalogue de l’éditeur !

 

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles et nous vous souhaitons de très belles lecture sur NetGalley !

 

Journée mondiale du blog 2018

Le 31 août est une belle journée pour la communauté NetGalley puisque nous célébrons, la journée mondiale du blog ! 

La communauté NetGalley est riche de libraires, bibliothécaires, journalistes, professeurs mais aussi de vous, chers blogueurs littéraires! A tous, nous souhaitons une très belle journée !


Ces derniers mois, nous avons pris le temps de vous proposer quelques conseils pour vous aider à utiliser au mieux NetGalley, pour vous lancer dans la blogosphère, échanger avec d’autres  blogueurs.

Si vous les aviez manqué, retrouvez quelques-uns de nos articles ci-dessous.

Nos conseils pour utiliser NetGalley au mieux et pour accéder à un maximum de services de presse

Nos conseils et idées (non exhaustifs) pour votre blog littéraire

 

 

Travailler votre présence en ligne et votre réseau

Dans un monde toujours plus connecté, il est aujourd’hui important pour les chroniqueurs, les lecteurs qui recommandent de se poser la question du réseau.
Comment et où échanger avec d’autres blogueurs, les auteurs, les éditeurs ? Qu’a-t-on à y gagner ? Nous tentons d’apporter quelques réponses à ces questions dans cet article. 


Réseautage, networking ces mots sont utilisés pour définir l’ensemble des discussions et échanges menés en ligne ou hors ligne pour développer ses relations. Pourquoi sont-ils importants ?

  • Prendre part à des échanges passionnants

Un réseau en ligne vous offre avant tout l’opportunité de faire de belles découvertes : pour vous, en tant que chroniqueur littéraire le réseau est l’occasion de découvrir de nouvelles publications, de nouveaux auteurs et de suivre l’actualité des sujets qui vous intéressent. Avec votre réseau, vos contacts: blogueurs, lecteurs et auteurs, vous pouvez échanger sur ces sujets, parler de vos lectures, de vos idées et vous confronter à d’autres avis. Ces échanges sont amusants et riches: ils élargissent vos horizons : ils vous aident à offrir un travail de qualité à vos lecteurs et nourrissent votre réflexion lorsque vous rédigez vos chroniques littéraires.

  • Apprendre des autres

Les expérience en tant que blogueur, critique littéraire, booktuber, instagrammer peuvent être bonnes ou mauvaises : chacun peut apprendre beaucoup des autres. Ecoutez les retours, les conseils, les désillusions peut -être …
La lecture de nombreux blogs vous donnera une idée de la façon dont vos collègues parlent des livres et sera l’occasion de mettre le doigt sur ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas pour écrire de belles chroniques littéraires.

Suivre d’autres blogueurs, c’est aussi l’occasion de vous renseigner sur les bonnes pratiques pour échanger avec les auteurs, les éditeurs, vous organiser sur votre blog. En commentant et en suivant les actualités d’autres chroniqueurs vous trouverez de nouvelles idées et gagnerez en professionnalisme.

  • Rendre votre travail plus visible grâce à votre réseau 

Si vous échangez en ligne ou en direct avec d’autres passionnés et que vous vous engagez activement dans la discussion autour des livres que vous lisez, vous faites aussi connaître votre propre travail, votre blog et lui offrez de la visibilité : il peut alors être découvert par un plus grand nombre de lecteurs, qui lisent ensuite vos avis et vous suivent sur les réseaux sociaux.

  • Se lancer dans de nouveaux projets, ensemble !

En échangeant avec votre réseau de belles actions de blog, des coopérations enrichissantes peuvent voir le jour : ensemble vous pouvez créer un club de lecture, organiser des lectures communes, mettre en place un partenariat avec un éditeur.
En étant connecté, vous trouverez certainement d’autres blogueurs avec lesquels vous pourrez faire équipe. Réseauter ce n’est pas seulement avoir plus de visiteurs et de followers c’est aussi être créatif et s’amuser avec les autres !

Où peut-on développer son réseau ?

  • Les réseaux sociaux

Ils sont le premier point de contact avec votre réseau aujourd’hui ! Vous suivez sûrement déjà de nombreux autres blogueurs (littéraires), auteurs et éditeurs sur votre page Facebook ou votre compte Instagram ou Twitter.
Sur ces canaux, vous vous tenez informé de ce que les autres lisent et des nouveaux livres à paraître. Ne soyez pas timide pour interagir avec vos contacts sur ces espaces! Commentez, aimez et retweetez pour échanger et rester en contact.

Utilisez des hashtags pour étendre votre réseau sur Twitter et Instagram: étiqueter vos propres messages avec des hashtags significatifs, tels que: le titre du livre, le genre, mais aussi des tags plus généraux comme #chronique ou #bloglittéraire. Les lecteurs intéressés trouveront vos publications et pourront vous suivre !
Tous les titres du catalogue NetGalley ont leur propre hashtag, que vous pouvez voir sur la page du titre. Il est ajouté automatiquement (avec #NetGalleyFrance) lorsque vous connectez vos réseaux sociaux avec votre profil NetGalley.

Exemple Hashtag

Utiliser ces hashtags vous rend aussi visible pour les éditeurs, les auteurs et les autres membres de la communauté NetGalley. Ils peuvent suivre votre activité, partager et retweeter vos commentaires.

N’hésitez pas à cherchez aussi des hashtags pour rencontrer de nouveaux contacts et recommandations que votre flux n’aurait pas affiché. Instagram vous permet même de suivre les hashtags et de voir simplement ce qu’il y a de nouveau pour vos sujets d’intérêt.

  • Les plateformes communautaires autour de la lecture

Pour partager et communiquer avec vos collègues chroniqueurs, les plateformes communautaires autour de la lecture sont utiles; par ex. SensCritique, Goodreads ou Babelio. Même sans avoir votre propre blog, vous pouvez poster vos commentaires sur ces sites et entrer en contact avec d’autres lecteurs.

NetGalley est une plateforme pensée pour développer vos échanges avec les lecteurs professionnels et vous permettre de contacter les éditeurs. Nous sommes sur Facebook, Twitter et Instagram et chérissons les échanges avec les membres de notre communauté! Suivez-nous pour échanger mais aussi entrer en contact avec d’autres lecteurs professionnels passionnants !

  • Les rencontres hors ligne et événements

Vous échangez régulièrement avec d’autres fans de livres sur les réseaux sociaux ? Rencontrez-vous lors de salons littéraires, de conventions ou d’événements organisés par les éditeurs !  Les programmations sont riches, il y a certainement des événements littéraires dans votre région où vous pourrez cultiver et développer votre réseau !


A votre tour : Avez-vous un conseil à donner à ceux qui souhaitent développer leur réseau ? Quel canal préférez-vous utiliser pour trouver de nouveaux contacts ?