Que lira-t-on au mois de Septembre ?

Les livres de la rentrée littéraire commencent à rejoindre les étagères de vos librairies préférées : nous vous proposions en juillet un premier point sur les titres les plus sollicités sur NetGalley, à paraître en août, il est temps de faire désormais la liste des titres les plus sollicités qui paraîtront en septembre.

Polars, romans étrangers, essais … Cette sélection est peut-être l’occasion de découvrir des livres que vous auriez pu manquer sur NetGalley cet été, nous vous souhaitons de belles lectures !

 

Sorcières
Sorcières, la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet

éditions La Découverte / ZONES | 13 sept 2018

Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ?

 Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57


Gwendy et la boîte à boutons
Gwendy et la boîte à boutons, Stephen King & Richard Chizmar

Le livre de Poche | 5 sept 2018

Trois chemins permettent de gagner Castle View depuis la ville de Castle Rock: la Route 117, Pleasant Road et les Marches des suicidés. Comme tous les jours de cet été 1974, la jeune Gwendy Peterson a choisi les marches maintenues par des barres de fer solides qui font en zigzag l’ascension du flanc de la falaise. Lorsqu’elle arrive au sommet, un inconnu affublé d’un petit chapeau noir l’interpelle puis lui offre un drôle de cadeau : une boîte munie de deux manettes et sur laquelle sont disposés huit boutons de différentes couleurs.

La vie de Gwendy va changer. Mais le veut-elle vraiment ? Et, surtout, sera-t-elle prête, le moment venu, à en payer le prix ? Tout cadeau n’a-t-il pas sa contrepartie ?

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

 


Janet
Janet, Michèle Fitoussi

JC Lattès | 5 sept 2018

Michèle Fitoussi fait revivre celle qui, bien avant Truman Capote, Tom Wolfe ou Gay Talese, inventa le journalisme littéraire, mais qui n’accéda à la célébrité qu’à la fin de sa vie, lorsque le National Book Award la couronna.
Cette biographie qui se lit comme un roman, et où l’on croise Ernest Hemingway, Nancy Cunard, Sylvia Beach, Natalie Barney ou encore Gertrud Stein, nous transporte d’Indianapolis à Orgeval, du Paris de la lost generation à l’Amérique du New Yorker, sur les traces d’une femme résolument libre, qui voulait être la voyageuse de son siècle.

 Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

Miss Jane
Miss Jane de Brad Watson

Grasset | 5 septembre 2018

Miss Jane est un grand roman de formation et d’émancipation. Une histoire de désir, d’espoir et de courage portée par une langue sensuelle. Malgré la différence, elle franchit chaque étape de sa vie avec une force et une poésie qui lui permettent de poursuivre sa quête insatiable du bonheur, dans cette Amérique rurale que le XXe siècle est en train de bouleverser.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

 


L'arbre monde

L’arbre monde, Richard Powers

cherche midi éditeur |6 septembre 2018

Au fil d’un récit aux dimensions symphoniques, Richard Powers explore ici le drame écologique et notre égarement dans le monde virtuel. Son écriture généreuse nous rappelle que, hors la nature, notre culture n’est que « ruine de l’âme ».
Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

Personne n'est obligé de me croire

Personne n’est obligé de me croire, Juan Pablo Villalobos

Buchet Chastel| 6 sept 2018

Mexico, 2004. Juan Pablo, brillant étudiant, reçoit une bourse pour partir finir son doctorat à Barcelone en compagnie de Valentina, sa fiancée. L’occasion rêvée pour lui de découvrir l’Europe, de s’éloigner de sa mère et de prouver les vertus de l’intellectualisme à une famille haute en couleur et pas toujours très soucieuse des lois. Mais c’est compter sans l’enthousiasme des siens : contacté par un de ses cousins quelques jours avant son départ et adoubé mafieux malgré lui, Juan Pablo voit son épopée universitaire se transformer peu à peu en un truculent roman noir…

« Encore un roman hilarant, foisonnant et parfaitement écrit de Juan Pablo Villalobos : quel régal ! » Frédérique B, Bibliothécaire

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

maria vittoria
Maria Vittoria, Elise Valmorbida

Préludes| 19 sept 2018

Avec Maria Vittoria, Elise Valmorbida livre un sublime portrait de femme et nous donne à voir le visage authentique d’une Italie Méconnue.
Une saga poignante, en cours de traduction dans sept pays, qui n’est pas sans rappeler Suite française d’Irène Némirovsky ou encore La Bicyclette bleue de Régine Deforges.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57


La rivière de l'oubli
La rivière de l’oubli, Cai Jun

XO éditions| 13 sept 2018

Chine du Nord, juin 1995. Shen Ming, jeune et brillant professeur, est suspecté d’avoir assassiné une lycéenne, quelques jours après, il est poignardé près de l’école, dans une usine désaffectée. Neuf ans plus tard, le mystère s’épaissit. Les présumés meurtriers du professeur sont envoyés, eux aussi, au royaume des morts.

La rumeur se répand alors : et si Shen Ming avait traversé la rivière de l’oubli pour se réincarner et se venger ?

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57


Tremblement de temps
Tremblement de temps, Kurt Vonnegut

Super 8| 6 sept 2018

Brillante méditation sur les États-Unis, la guerre, les amis, la famille et les choix qui nous composent – la vie, quoi d’autre ? –, Tremblement de temps est un objet littéraire unique, à mi-chemin entre le roman et l’autobiographie.
Vonnegut s’y dévoile comme jamais, et livre les clés d’une œuvre dont le succès, ici comme ailleurs, ne s’est jamais démenti.

« Roman fourre tout complètement barré est un vrai régal où le lecteur rit, pleure mais réfléchis. » Christophe B., libraire

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

 


 

Il est déjà demain

Il est déjà demain, Henri Lopes

JC Lattès | 5 sept 2018

Henri Lopes plonge dans l’histoire de ses parents. Ils étaient tous les deux métis, nés d’une mère «  indigène  » et d’un colon, «nègres de préférence» un jour, «blancs de préférence» un autre. Henri Lopes a hérité de leurs histoires. Il a grandi au bord du fleuve Congo et du fleuve Oubangui avant de découvrir la Loire puis la Seine. Il est rentré au Congo, est reparti, a voyagé, écrit, s’est engagé. Toute sa vie a été placée sous le signe de l’errance et du métissage.
Ce récit superbe, bouleversant, nous livre aussi le portrait d’un continent qui n’est dans aucun guide  : une Afrique intérieure.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

 


Chers libraires, bibliothécaires, journalistes, blogueurs littéraires, rédacteurs : les services de presse numériques disponibles sur le catalogue NetGalley n’attendent que vous ! Inscrivez-vous gratuitement, parcourez les titres du catalogue et sollicitez directement auprès des éditeurs les livres qui vous intéressent.

Amis blogueurs et commentateurs sur les sites communautaires, avant de poster votre chroniques, parcourez notre article « Accompagner vos coups de coeur découverts en avant-première sur NetGalley ».

Vos couvertures préférées sur NetGalley au mois d’août

C’est toujours une joie pour nous de découvrir les couvertures que vous avez préférées sur le catalogue NetGalley !

La sélection colorée et riche de vos couvertures préférées en août vous aidera certainement à faire le plein de bonnes lectures estivales !

 

Sept larmes au creux de la mer.png
Sept larmes au creux de la mer de C.B. Lee
MxM Bookmark| 1 oct 2018
Les fureurs invisibles du coeur.png
Les Fureurs invisibles du coeur de John Boyne
JC Lattès|22 août 2018

Uneo Park.pngUeno Park
Antoine Dole
Actes Sud Junior|29 août
Trois fois la fin du monde.png
Trois fois la fin du monde
Sophie Divry
Noir sur Blanc | 23 août
The gift.png
The Gift
Louise Jensen
BMR|20 juillet 2018
Sorcières.png
Sorcières
Mona Chollet
La Découverte | 13 sept

 

Avez-vous déjà lu l’un de ces livres ? N’hésitez pas à partager avec nous vos avis de lecture #NetGalleyFrance !


A notre tour, nous avons parcouru le catalogue et avons sélectionné trois couvertures que nous avons particulièrement aimé :

600 heures dans la vie.pngCapture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57 Le petit prince de Harlem.pngCapture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57 Love me if you Cannes.pngCapture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

Coup de projo sur nos lecteurs #42 – Les étoiles des bibliothèques

La communauté NetGalley est riche de bibliothécaires, libraires, professeurs, journalistes, blogueurs, chroniqueurs… qui nous enrichissent de leur travail en partageant chaque jour leur passion pour la lecture et leurs coups de coeur littéraires. Nous aimons prendre le temps de pointer le projecteur sur leur activité et partager leurs histoires avec vous !

Aujourd’hui nous avons le plaisir de nous entretenir avec Soumya et Carine qui tiennent le blog Les étoiles des bibliothèques.

Pour commencer, vous rappelez-vous à quand remonte votre passion pour les livres ? Y a-t-il eu une lecture ou un élément déclencheur ?

Soumya : Tout d’abord merci à vous d’avoir fait un tel honneur à notre blog. Cela nous fait vraiment plaisir de participer à votre coup de projo ! Et pour répondre à votre question, je ne me souviens pas d’un jour précis, ou d’un âge. J’ai l’impression d’être née avec un livre dans les mains. Il n’y a pas eu d’élément déclencheur à proprement parler. Mon père était un accro à la lecture et adorait chiner dans le quartier des bouquinistes dans ma ville natale (Casablanca), c’était notre promenade dominicale. J’ai commencé très tôt la lecture. A 6 ans déjà, je lisais des contes. Pour commencer, Les fables de La Fontaine, La Bibliothèque rose puis verte : Le Club des Cinq, Fantômette, La comtesse de Ségur, Les 6 Compagnons… Puis à l’âge de 12 ans, j’ai succombé à B .Cartland dans la romance, James Hadley Chase dans le genre Thriller, et San Antonio, espionnage. Comme vous voyez, j’ai appris à diversifier mes genres très tôt (sourire) pour arriver à la romance érotique avec Kathlyn Woodiwiss.

Carine : D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé les livres, le papier et tout ce qui s’y rattache. Même lorsque je ne savais pas encore lire, j’en demandais déjà pour ne pas en manquer par la suite. A mon entrée au CP, je suis ressortie en pleurs car j’étais persuadée qu’après cette première journée, je pourrais enfin commencer à les lire… Grosse frustration !
Il n’y a pas eu vraiment de déclencheur, d’ailleurs je lisais tout ce qui me passait par la main qu’importe le genre. Mais trois romans ont tout de même marqué mon adolescence et m’ont rendue encore plus accro. L’herbe bleue, Christiane F et Les oiseaux se cachent pour mourir.

Pouvez-vous revenir quelque peu sur l’historique de votre blog : qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans la blogosphère ?

S : C’est une longue histoire que je vais vous résumer en quelques mots. Il était une fois, un coup de blues et le soir même j’ai créé la page Lire passionnément avec son blog qui est devenue par la suite Les étoiles des bibliothèques. Je n’y croyais pas, et j’étais bien trop timide pour me lancer dans le blogging. Je pensais que la page serait éphémère en attendant la mauvaise passe. Après, je me suis prise au jeu quand Carine a apporté avec elle sa joie de vivre et sa bonne humeur. Et nous voilà encore là 2 ans et demi après. Le hasard fait bien les choses parfois. Que du bonheur !

C : J’aime le partage, et partager mes avis de lectures en fait partie. Mais malheureusement pour moi, pas grand monde de mon entourage ne partage cette même passion. Lorsque j’ai découvert cette communauté sur Facebook, j’ai créé un profil spécial lecture avec en amis des blogueuses, des auteurs, des maisons d’éditions. On pouvait discuter entre lectrices mais aussi être proche des auteurs et leur parler directement pendant la lecture de leurs ouvrages. Petit à petit, je me suis mise à donner un petit avis sur chacune de mes lectures et l’échange a pris alors une autre dimension. Puis un jour, mon binôme Soumya cherchait de l’aide pour la page qu’elle venait de créer et depuis c’est une belle aventure. Parler et prendre du temps sur ce qui nous passionne n’a pas de prix.

Que préférez-vous dans cette activité ?

S : Ce que j’aime vraiment, c’est lire évidemment mais le plus c’est de pouvoir échanger avec des passionnés comme moi. Trouver quelqu’un avec qui râler quand une lecture me déçoit et vice-versa. Dans mon entourage, pas de lecteur, alors la page constitue pour moi le concept du club de lecture mais virtuel. Echanger avec les auteurs, les maisons d’éditions partenaires et organiser des jeux qui ont rapport avec nos lectures s’avère très stimulant et divertissant pour notre grand plaisir et celui de nos abonnés,

C : Comme je le disais plus haut, ce que j’aime le plus dans cette activité c’est le partage et l’échange qui existe entre passionnés. Alors recevoir un roman en service presse, le mettre en valeur par un montage ou un jeu via la page puis le présenter et le promouvoir. C’est tout un travail autour d’une réception et c’est avec une immense joie que nous le faisons. Donner mon avis est le moment le plus crucial, car ce n’est pas un exercice très simple et c’est cet échange là qu’attend le lecteur mais aussi souvent les auteurs. Et en discuter tous ensemble est vraiment ce que je préfère.
Puis le blog c’est aussi du boulot côté mise en page, création des articles, de thème, de visuel, et j’aime aussi beaucoup la création et l’informatique, cela se marie donc à merveille avec ma passion de la lecture.

Coté organisation, comment se passe la rédaction à deux ?

S : De ce côté, on n’a pas de règle. Celle qui est disponible, s’occupe de notre point d’actu hebdomadaire ou on fait à deux quand on peut. Pour les chroniques, pareil, on publie les chroniques qui pressent le plus, Pour la page, on se partage les bonjours de la semaine, et Carine organise les jeux du mercredi. Elle est plus douée que moi pour les montages. (sourire)… Pas de règles, plus de plaisir. C’est ça notre devise ! Et notre entente n’a pas failli pour autant ! Nous sommes en symbiose comme de vraies jumelles !

C : Au feeling ! Soumya et moi n’avons pas spécialement besoin de nous dire qui va faire quoi. Nous faisons quand nous pouvons et nous nous complétons. Il faut dire que nous avons souvent les mêmes idées au même moment et notre entente est vraiment merveilleuse. Nous discutons des nouveautés que nous souhaitons, on les tente, on prend la température, si cela marche, on continue dans le cas contraire on se renouvelle. Parfois l’idée nous vient le matin au réveil, on se fait confiance aveuglement on n’attend aucun approbation de l’une ou de l’autre. Il arrive aussi que nos idées lumineuses soient des flops et la seule chose qui nous vient c’est d’en rire.

Vous avez une très belle communauté sur Facebook autour de votre blog, pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Avez-vous quelques conseils à donner à ceux qui souhaiteraient être un peu plus actifs sur ce réseau social ?

S : En fait, il ne suffit pas de partager des chroniques et des bonjours pour faire d’une page, ou un blog un succès ! Il faut se renouveler incessamment car la concurrence est rude pour attirer du monde. Ce que nos abonnés aiment, c’est de pouvoir échanger avec nous et en toute convivialité, sur la lecture, cuisine, musique, séries, cinéma ou autres. Càd être proches de nous. Le partage est mutuel et équitable. Et cela c’est rare. Nous répondons aux bonjours de tout le monde et un par un, à leurs questions, nous les faisons participer à des défis avec des récompenses à la clé. Nous avons créé une rubrique pour partager leurs avis lecture. On les divertit avec des jeux et des concours. Pour résumer, on s’investit pour les faire se sentir chez eux. Ils nous le rendent en s’investissant également comme si la page leur appartenait. Nous sommes devenues une communauté autour d’une seule passion, virtuelle certes, mais soudée ! Et ce petit succès est dû à leurs fidélités et leurs amitiés indéfectibles !

C : Nos étoiles sont géniales ! Nous avons une belle communauté, en nombre mais surtout en diversité. Toutes nos étoiles se retrouvent autour d’une passion commune mais apportent chacune leurs étincelles de folie, leurs originalités et leurs désirs de se retrouver dans la bonne humeur. Elles nous sollicitent beaucoup pour des conseils sur leurs futures lectures et cela fait énormément plaisir, car la confiance est aussi primordiale et nous sommes ravies que notre avis comptent. Ce blog et cette page des étoiles est avant tout et plus que tout…. Une belle aventure humaine autour d’une même passion qui m’a permise de rencontrer des personnes merveilleuses, que ce soit des lectrices, des auteurs, ou encore des maisons d’éditions. Nous écrivons notre histoire jour après jour où chaque étoile en est l’héroïne.

Avez-vous quelques conseils à donner à ceux qui souhaiteraient être un peu plus actifs sur ce réseau social ?

S : Tout est dit dans ma précédente réponse ! S’investir, faire participer les abonnés et bosser dur pour se renouveler !

C : En tant que page ou groupe, le conseil que je donnerais est un peu notre mantra : choisir La qualité de l’échange plutôt que la quantité. Cela s’applique pour le nombre de publications mais surtout au nombre de Fan’s Page. L’important pour une page est qu’il y ait une bonne interaction dans les posts et que les lectrices qui sont susceptibles d’y répondre se sentent concernées et y porte assez d’intérêt.

Et pour terminer, auriez-vous un coup de cœur découvert récemment sur NetGalley à partager ?

S : Des coups de cœur, il y en eu tellement. Récemment Clash- Passion irrésistible de Jay Crownover, Mais J’aimerais profiter de ce coup de projo pour mettre en avant Hot Blood d’ Angel Arekin !

C : Coups de cœur, j’en découvert beaucoup sur NetGalley, Mais si je dois choisir un titre : le premier qui me vient est Forbidden de Tabitha Suzuma qui m’a mise un coup dans mon cœur de maman. Il y a aussi Café-In de Sophie S Pierucci, même s’il n’est pas récent, c’ était un coup de cœur qui m’a permise de découvrir une auteur merveilleuse. Sinon dans mes dernières lectures, j’ai passé un superbe moment avec Love Play d’Alfreda Enwy !

Un grand merci à NetGalley de nous permettre de découvrir de si belles lectures !

Soumya & Carine de Les étoiles des bibliothèques !

 


Retrouvez aussi Les étoiles des bibliothèques sur les réseaux :

Facebook

twitterlogo_1x

Que lira-t-on au mois d’août ?

Dans le cadre de la rentrée littéraire, plusieurs centaines de nouveaux livres vont bientôt envahir vos librairies préférées. Prenez un peu d’avance en découvrant certains d’entre-eux dès maintenant sur NetGalley ! 

Amis libraires, bibliothécaires, journalistes, blogueurs littéraires, rédacteurs les services de presse numériques disponibles sur le catalogue NetGalley n’attendent que vous : inscrivez-vous gratuitement, parcourez les titres du catalogue et sollicitez directement auprès des éditeurs les livres qui vous intéressent.

Les titres de la rentrée littéraire les plus sollicités sur NetGalley :

La révolte
La révolte, Clara Dupont-Monod

Stock | 22 août 2018

« Sa robe caresse le sol. À cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne pas être regardés ; ni non plus la solennité de l’entretien – tout ce qui touche à Aliénor est solennel. Non, ce qui nous fige, à cet instant-là, c’est sa voix. Car c’est d’une voix douce, pleine de menaces, que ma mère ordonne d’aller renverser notre père.» Aliénor d’Aquitaine racontée par son fils Richard Coeur de Lion.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57


Loup et les homles
Loup et les hommes, Emmanuelle Pirotte

Le cherche midi éditeur | 23 août 2018

Enquête à l’échelle d’un continent, grande histoire d’amour fraternel, peinture d’un Nouveau Monde en ébullition, Loup et les hommes nous emporte sur les traces d’Alexandre Dumas et de Jack London. Emmanuelle Pirotte convoque les classiques du roman d’aventures pour plonger au fond des âmes et fait surgir, au milieu des paysages grandioses, sa vision des hommes.

 Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

Un gentleman à Moscou
Un gentleman à Moscou de Amor Towles

Fayard | 22 août 2018

Au début des années 1920, le comte Alexandre Illitch Rostov, aristocrate impénitent, est condamné par un tribunal bolchévique à vivre en résidence surveillée dans le luxueux hôtel Metropol de Moscou, où le comte a ses habitudes, à quelques encablures du Kremlin.

Trois décennies durant, il vit nombre d’aventures retranché derrière les grandes baies vitrées du Metropol, microcosme où se rejouent les bouleversements la Russie soviétique.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57


Tous les hommes désirent naturellement savoir
Tous les hommes désirent naturellement savoir, Nina Bouraoui

JC Lattès |22 août 2018

Tous les hommes désirent naturellement savoir est l’histoire des nuits de ma jeunesse, de ses errances, de ses alliances et de ses déchirements. C’est l’histoire de mon désir qui est devenu une identité et un combat.
J’avais dix-huit ans. J’étais une flèche lancée vers sa cible, que nul ne pouvait faire dévier de sa trajectoire. J’avais la fièvre.
Quatre fois par semaine, je me rendais au Kat, un club réservé aux femmes, rue du Vieux-Colombier. Deux cœurs battaient alors, le mien et celui des années quatre-vingt.
Je cherchais l’amour. J’y ai appris la violence et la soumission.
Cette violence me reliait au pays de mon enfance et de mon adolescence, l’Algérie, ainsi qu’à sa poésie, à sa nature, sauvage, vierge, brutale.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57


Le prince à la petit tasse

Le prince à la petite tasse, Emilie de Turckheim

Editions Calmann-Levy|16 août 2018

Pendant neuf mois, Émilie, Fabrice et leurs deux  enfants ont accueilli dans leur appartement parisien  Reza, un jeune Afghan qui a fui son pays en guerre  à l’âge de douze ans. Ce journal lumineux retrace  la formidable aventure de ces mois  passés  à se découvrir et à retrouver ce qu’on avait égaré  en chemin : l’espoir et la fraternité.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57


Trois fois la fin du monde

Trois fois la fin du monde, Sophie Divry

Noir sur Blanc |23 août 2018

Trois fois la fin du monde est une expérience de pensée, une ode envoûtante à la nature, l’histoire revisitée d’un Robinson Crusoé plongé jusqu’à la folie dans son îlot mental. L’écriture d’une force poétique remarquable, une tension permanente et une justesse psychologique saisissante rendent ce roman crépusculaire impressionnant de maîtrise.
Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

L'ange de l'histoire

L’ange de l’histoire, Rabih Alameddine

Les escales| 30 août 2018

En dressant le portrait bouleversant et tout en finesse d’un homme hanté par les souvenirs, Rabih Alameddine livre un texte éblouissant d’érudition et d’imagination, imprégné à la fois d’humour, de violence et de tendresse. Surtout, il nous rappelle l’urgence et la nécessité de se confronter au passé et de ne pas céder à l’oubli.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

 

Le guetteur
Le guetteur, Christophe Boltanski

Stock| 23 août 2018

En dressant le portrait bouleversant et tout en finesse d’un homme hanté par les souvenirs, Rabih Alameddine livre un texte éblouissant d’érudition et d’imagination, imprégné à la fois d’humour, de violence et de tendresse. Surtout, il nous rappelle l’urgence et la nécessité de se confronter au passé et de ne pas céder à l’oubli.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57


Les fureurs invisibles du coeur
Les fureurs invisibles du coeur, John Boyne

JC Lattès| 22 août 2018

Balloté par le destin et les coïncidences, Cyril passera toute sa vie à chercher qui il est et d’où il vient – et pendant près de trois quarts de siècle, il va se débattre dans la quête de son identité, de sa famille, de son pays et bien plus encore.
Dans cette œuvre sublime, John Boyne fait revivre l’histoire de l’Irlande des années 1940 à nos jours à travers les yeux de son héros. Les Fureurs invisibles du cœur est un roman qui nous fait rire et pleurer, et nous rappelle le pouvoir de rédemption de l’âme humaine.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57


Les heures rouges
Les heures rouges, Leni Zumas

Les Presses de la Cité| 16 août 2018

États-Unis, demain. Avortement interdit, adoption et PMA pour les femmes seules sur le point de l’être aussi. Non loin de Salem, Oregon, dans un petit village de pêcheurs, cinq femmes voient leur destin se lier à l’aube de cette nouvelle ère. Ro, professeure célibataire de quarante-deux ans, tente de concevoir un enfant et d’écrire la biographie d’Eivør, exploratrice islandaise du xixe. Des enfants, Susan en a, mais elle est lasse de sa vie de mère au foyer – de son renoncement à une carrière d’avocate, des jours qui passent et se ressemblent. Mattie, la meilleure élève de Ro, n’a pas peur de l’avenir : elle sera scientifique. Par curiosité, elle se laisse déshabiller à l’arrière d’une voiture… Et Gin. Gin la guérisseuse, Gin au passé meurtri, Gin la marginale à laquelle les hommes font un procès en sorcellerie parce qu’elle a voulu aider les femmes.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

 

A retrouver aussi dans vos librairies à la fin de l’été :

Le poids du monde

Le poids du monde, David Joy

Sonatine | 30 août 2018

David Joy nous livre un nouveau portrait saisissant et désenchanté de la région des Appalaches, d’un réalisme glaçant. Un pays bien loin du rêve américain, où il est devenu presque impossible d’échapper à son passé ou à son destin. Plus encore qu’un magnifique « rural noir », c’est une véritable tragédie moderne, signée par l’un des plus grands écrivains de sa génération.

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

 


 

De nombreux livres à paraître à la rentrée vous attendent déjà sur NetGalley, retrouvez les nouveautés ici.

Avant de poster votre chronique, parcourez notre article « Accompagner vos coups de coeur découverts en avant-première sur NetGalley ».

 

Vos couvertures préférées sur NetGalley au mois de #Juillet

Vous avez été nombreux à donner votre avis sur les couvertures du catalogue ces derniers jours et nous vous en remercions !

Nous espérons que la sélection de vos couvertures préférées en juillet, ci-dessous, vous aidera à faire le plein de bonnes lectures si ce n’est pas encore fait pour préparer un départ (ou un retour) de vacances !

Torrents
Torrents
Christian Carayon
Fleuve noir| 6 sept 2018
Nevermoor.png
Nevermoor
Jessica Townsend
PKJ|14 octobre 2018

La rivière de l'oubli
La rivière de l’oubli
Cai Jun
XO éditions|13 sept 2018
Adélaïde T1
Adélaïde
Annie Jay
Le livre de Poche | 13 juin 2018
L'arbre monde
L’arbre monde
Richard Powers
cherche midi|6 sept 2018
What happen that night.png
What happen that night  Deanna Cameron
Hachette romans | 11 juillet 2018

A notre tour, nous avons parcouru le catalogue et avons sélectionné trois jolies couvertures :

Et il neigeait sur le japon.pngCapture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57 AstaCapture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57 Silence du moteur.pngCapture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

Accompagner vos coups de coeur découverts en avant-première sur NetGalley

Sur le catalogue NetGalley vous accédez aux services de presse numériques des éditeurs le plus souvent en avant-première : cela vous permet de prendre le temps de lire les titres et d’être prêts à recommander vos coups de coeur et les accompagner dès leur sortie en libraire. 

Lire en avant-première sur NetGalley

Dès le mois de juin, les éditeurs vous proposent de découvrir les livres qui paraîtront à la rentrée pour que vous ne manquiez pas de lecture pendant vos vacances et que vous puissiez vous informer au maximum sur les parutions (nombreuses) des mois d’août et septembre.

Vos retours et avis de lecture sont importants pour les éditeurs et les auteurs qui pourront s’appuyer sur eux pour parler de leurs livres.

Nous vous encourageons, en règle générale, à partager vos chroniques et avis de lecture avec l’éditeur environ un mois après le téléchargement du livre sur la plateforme.

Notez toutefois que pour les titres pour lesquels vous accédez en avant-première le meilleur moment pour le partage de vos avis sur vos réseaux, un blog, un site marchand ou communautaire est celui de la sortie en librairie.

Elise, chargée de marketing aux éditions J.C. Lattès nous explique en quelques mots pourquoi et comment vos chroniques participent au succès de vos coups de coeur : 

Quel est pour les éditeurs et les auteurs le meilleur moment pour partager sa chronique littéraire sur son blog et ses réseaux ?

Elise : L’idéal pour nous est d’avoir une chronique au moment de la parution du livre, ou quelques jours avant, mais pas trop tôt : c’est le moment idéal pour la prescription, car le livre est disponible en librairie ou au moins en précommande. Nous savons que le bouche à oreille, via les chroniques, est très efficace auprès des lecteurs, et nous préférons qu’ils aient la possibilité d’acheter le livre directement, afin de ne pas créer de frustration.

Comment utilisez-vous les chroniques partagées sur NetGalley lors de la parution d’un livre aux éditions JC Lattès ?

Elise : Nous envoyons régulièrement les chroniques aux auteurs, ils sont toujours ravis de découvrir l’avis de leurs lecteurs. Nous relayons également l’information ponctuellement auprès des libraires, qui peuvent ainsi être informés des titres qui plaisent aux lecteurs. De temps en temps, nous en partageons aussi sur nos réseaux sociaux.

Vous avez un doute et ne savez pas quand poster votre chronique ? Vérifiez les informations proposées par l’éditeur sur la fiche de titre sur NetGalley ou dans l’email de validation que vous avez reçu : 

Les éditeurs prennent le temps de vous informer du moment le plus pertinent pour recevoir vos avis de lecture.

Sur la page de titre, dans la section « Notes », vous pouvez lire par exemple:

Conseils BlogueursConseils Blogueurs 2

 

Sur NetGalley, vous pouvez partager vos retours confidentiels et chroniques avec les éditeurs quand vous le souhaitez. Grâce à vos avis de lecture, l’éditeur pourra commencer à travailler la présence des titres de la rentrée en ligne et préparer sa communication; il choisira de rendre publiques les chroniques littéraires sur la page de titre quand il le souhaite.

 

Nous espérons avoir levé le voile sur certaines questions que vous pouviez vous poser. C’est toujours un grand plaisir pour nous de lire vos avis de lecture, pensez à nous mentionner sur les réseaux #NetGalleyFrance.

Nous vous souhaitons de belles découvertes sur NetGalley !