Coup de projo sur nos lecteurs #36

On aime lire et partager vos avis de lecture, découvrir vos coups de cœur, vibrer avec vous au fil de vos découvertes…  

Aujourd’hui, coup de projecteur sur le travail de Caroline adepte de romans feel-good qui tient le blog, La biblio de Caroline :

Avec plus de 50 chroniques partagées sur NetGalley (badge à l’appui sur son blog 😉 ), son amour pour la lecture n’est plus à démontrer ! C’est également d’écriture que nous avons souhaité parler aujourd’hui, puisque Caroline a publié son premier roman il y’a quelques mois,  Le doux parfum des Jacandaras, disponible en ce moment sur NetGalley grâce à Librinova.

Pourquoi avoir décidé de vous lancer dans la blogosphère littéraire ?

Cela remonte au mois d’août 2016. J’avais emménagé à La Réunion quelques mois auparavant et l’hiver austral battait son plein. Je profitais des journées plus fraîches pour feuilleter mes albums de voyages. Je me suis alors souvenue avec tendresse de mon activité de blogueuse lorsque j’étais étudiante et que je partageais mes aventures à l’étranger avec mes proches. J’ai alors eu envie de me relancer dans l’aventure, mais de créer un blog différent pour parler d’une autre passion puisque mon quotidien avait bien changé depuis la fin de mes études. Le thème n’a pas été difficile à choisir car je suis une fervente lectrice depuis toujours. L’idée de chroniquer mes lectures s’est naturellement imposée à moi, notamment lorsque j’ai découvert l’existence de cette communauté très riche et dynamique, en particulier sur Twitter où l’on peut échanger avec d’autres chroniqueuses et même des maisons d’édition ! Cette activité solitaire qu’est la lecture est brusquement devenue beaucoup plus interactive, ludique et connectée.

Que préférez-vous dans cette activité ? 

La perspective de chroniquer un roman me pousse à avoir une lecture plus « active » pour rédiger une critique pertinente et argumentée. Je me pose beaucoup plus de questions, j’analyse davantage mes lectures. Un exercice qui s’est révélé très utile pour la rédaction de mon propre roman. Par ailleurs, les réseaux sociaux sont une source intarissable d’idées. Impossible d’alléger sa fameuse pile à lire. Sans parler des livres découverts en avant-première par l’intermédiaire de partenariats avec les éditeurs ou sur NetGalley. Grâce à tous ces outils numériques, le monde de la littérature s’est considérablement démocratisé et a pris une nouvelle dimension fascinante et attrayante en permettant aux critiques « amateurs » de partager leurs avis et d’avoir une voix parfois plus percutante, accessible et audible qui résonne auprès d’un public bien plus vaste.

Quelles sont les étapes qui vous ont conduite à écrire votre premier roman ? 

Écrire un roman est une ambition de longue date mais les planètes ne se sont alignées que récemment. L’écriture et la lecture me plaisent depuis l’enfance, alors je me suis naturellement dirigée vers un cursus littéraire et linguistique. Je travaille aujourd’hui comme traductrice indépendante spécialisée dans la communication d’entreprise, le marketing et le juridique. Mes projets de traduction favoris portent sur des documents à forte dominante rédactionnelle, un excellent moyen d’améliorer ma plume et mon style. Pendant mon temps libre, j’ai commencé de nombreux manuscrits sans jamais les achever pour une multitude de raisons. En juin 2017, j’ai appris que les éditions Charleston lançaient un appel à manuscrits pour le Prix du Livre Romantique 2018. J’adore leur ligne éditoriale et je savais que l’existence d’une date butoir me donnerait une motivation supplémentaire pour arriver enfin au bout d’un manuscrit, sans pour autant savoir s’il serait assez bon pour le soumettre. Forte de mon expérience de chroniqueuse et des innombrables conseils et tutoriels d’écriture prodigués en ligne (un autre atout formidable de cette blogosphère littéraire), j’avais enfin les outils nécessaires pour concrétiser mon rêve. Avec un calendrier d’écriture rigoureux et beaucoup de détermination, mon premier bébé littéraire a enfin pu voir le jour.

Pourquoi avoir choisi l’autoédition ?

Je pense que je n’aurais pas eu le cran de me lancer dans cette aventure et « d’exposer » mon bébé littéraire si les éditions Charleston ne m’avaient pas suggéré l’idée en m’orientant vers leur partenaire Librinova. En participant au concours cité plus haut, je voulais savoir si j’étais légitime comme auteure. Imaginez le bonheur que j’ai ressenti en apprenant que mon roman était arrivé tout proche des 5 finalistes du Prix du Livre Romantique 2018 parmi des centaines de manuscrits ! Même sans être lauréate, c’est une excellente performance à mes yeux pour une première participation à un concours d’écriture. Ce coup de pouce d’une maison d’édition réputée a été vraiment déterminant et m’a donné confiance en moi. J’ai osé franchir le pas et je pense déjà à la suite. En effet, l’écriture de mon deuxième roman est bien entamée et j’y prends beaucoup de plaisir.

Parlez nous un peu plus de votre roman… A qui s’adresse-t-il plus particulièrement?  

Le doux parfum des jacarandas un roman chick-lit feel-good. Beaucoup d’anglicismes pour parler d’un roman féminin qui fait du bien ! Il dresse le portrait de femmes fortes et indépendantes dans deux époques différentes. Nina O’Reilly est une trentenaire ultra connectée et accro à la lecture — une jeune femme de son temps dont les déboires sentimentaux vont la mener à changer totalement de vie en déménageant à l’autre bout du monde.
À Brisbane en Australie, elle va croiser le chemin de Walter, un vieil homme dont les amours passées vont bouleverser le destin de Nina qui aspire maintenant à devenir auteure. Elle trouvera l’inspiration pour son premier roman à travers le récit de l’histoire d’amour impossible entre Walter et Madeleine, deux adolescents que tout oppose dans les années 50, une époque marquée par la légèreté du rockabilly/rock’n’roll et un contexte social peu favorable aux jeunes femmes avides de liberté. Issues de la haute société, Madeleine et sa meilleure amie Betty vont connaître une fin d’adolescence mouvementée aux côtés de garçons considérés comme peu fréquentables par certains.
Ce roman est à mi-chemin entre la comédie romantique et la saga familiale, une histoire pleine de rebondissements qui devrait plaire essentiellement à un public féminin (même si des hommes m’ont affirmé avoir aimé l’histoire ! 😊).

Le doux parfum des Jarcandas

Si votre curiosité a été piquée par cet entretien, n’hésitez pas ! Pour l’occasion, Le doux parfum des Jacarandas est en accès libre aujourd’hui (le 19 janvier) !

Capture d_écran 2018-01-11 à 10.41.57

 

Coup de projo sur nos lecteurs #35

On aime lire et partager vos avis de lecture, découvrir vos coups de cœur, vibrer avec vous au fil de vos découvertes…  

Ce vendredi, pour le dernier « Coup de projo » de l’année, nous vous proposons un entretien à deux voix !

Nous avons souhaité en savoir plus sur le blog littéraire Liseuse hyperfertile – espace partagé par deux rédactrices : Madame Ourse et Lunatic.

Merci à toutes les deux pour vos réponses et ces confidences !

Qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans la blogosphère ?

Madame Ourse : Avant La Liseuse Hyperfertile, je tenais un autre blog sur un sujet plus personnel : l’infertilité. J’étais à ce moment-là en congé sabbatique et lisais beaucoup. Il m’est venu l’envie de parler lecture sur un blog dédié et c’est ainsi que nous avons créé avec Lunatic notre Liseuse Hyperfertile avec ce titre clin d’œil au fait que nous avons aussi des vies fertiles sur bien d’autres plans !

Lunatic : J’étais avant tout lectrice de plusieurs blogs sans lien avec l’univers des livres. Puis j’ai rencontré Madame Ourse qui cherchait quelqu’un pour faire quelques chroniques sur son blog. Je baigne dans les romans de par mon activité pro et pour mon goût de la lecture donc l’idée m’a forcément séduite. Elle m’a doucement fait une place sur son blog et on vit une belle aventure depuis plus de 4 ans maintenant, tout ça en étant éloignées géographiquement l’une de l’autre.

Que préférez-vous dans cette activité?

Madame Ourse : J’adore l’interaction qu’on peut avoir avec tant de monde autour de la lecture, proposer un livre à quelqu’un et en lire un retour enthousiaste, se tenir au courant des nouvelles sorties (et être terriblement tentée de tout acheter, ça va de pair !). Sur les réseaux sociaux, j’adore mon compte Twitter, il y a plein de maisons d’édition, d’auteurs ou de blogueurs avec qui on échange de manière très agréable. C’est le lecteur du futur, la tête dans son livre mais qui fourmille d’interactions !

Lunatic : L’interaction que l’on peut avoir avec nos abonnés ou lecteurs, mais aussi éditeurs et auteurs. C’est plaisant d’avoir des retours et quand on nous dit avoir lu tel roman suite à un post sur le blog.

Comment gérez-vous la rédaction à deux ?

Madame Ourse : On s’envoie mails, SMS ou on discute sur Facebook presque quotidiennement. On publie chacune nos chroniques en se mettant d’accord pour les alterner (on ne met jamais 2 articles le même jour). Et on discute ensemble d’événements qu’on a envie de lancer (concours, swaps, articles actualités…) C’est top d’être à 2 car il y a encore plus d’idées. En ce moment par exemple j’avais envie de changer un peu l’apparence du blog mais je ne suis pas très douée alors Lunatic regarde ça de son côté.

Lunatic : On a des lectures différentes bien souvent donc le blog est très varié grâce à cela. Si l’on a envie de lire le même roman, on en profite pour faire une lecture duo. On s’arrange pour commencer le roman en même temps et on partage notre ressenti en avançant dans les chapitres.

Avez-vous quelques conseils à donner à ceux qui souhaiteraient se lancer ?

Madame Ourse : Foncez ! Les sites hébergeurs de blog sont faciles à prendre en main et la communauté de blogueurs littéraires est chouette. Et il y a plein de sites-outils qui deviennent nos drogues. Je pense à Babélio, Livraddict, Netgalley bien sûr. C’est très enrichissant et plein de surprises cette vie de blogueur littéraire.

Lunatic :Ne pas hésiter, partager sa passion et donner envie à d’autres de découvrir un auteur c’est juste super!

Un coup de cœur découvert cette année à partager ?

Madame Ourse : Le coup de cœur incontestablement c’est Olivier Norek pour son Entre deux mondes. Terrifiant et plein d’humanité. Sur la plateforme Netgalley que j’ai rejoint en tout début d’année, il y a eu plusieurs très belles découvertes : Quelques jours de nos vies, Les yeux de Sophie, Les lumières de Cape Code ou encore La maison au bord de la nuit.

Lunatic : Les hautes lumières de Xavier de Moulins lu grâce à Netgalley et dans un genre différent, La plage de la mariée de Clarisse Sabard.

 

L’univers du blog est aussi à retrouver sur Facebook.

Coup de projo sur nos lecteurs #34

Aujourd’hui, nous vous proposons un #CoupDeProjo atypique puisque ce n’est pas seulement un lecteur NetGalley mais un vaste projet (littéraire, bien sûr) que nous souhaitons vous faire découvrir !

Peut-être avez-vous entendu parler de Bloggers’ le magazine littéraire ? Le magazine « qui souhaite mettre en lumière des livres qui, par manque de visibilité, sont méconnus du public ».

Nous nous sommes entretenu avec Lucile, créatrice du magazine, afin d’en savoir plus sur ce projet !

> Bonjour Lucile, pour commencer, peux-tu nous en dire un peu plus sur ce que l’on retrouvera dans le magazine littéraire Bloggers’ ?

Dans le magazine vous pourrez trouver des conseils de lecture, des articles divers liés au monde du livre, la maison d’édition du mois, des interviews, la présentation d’un auteur à travers sa bibliothèque, des conseils d’écriture, la mise en avant de jeunes auteurs encore inconnus du public, des concours etc.

> Quelles ont été les grandes étapes pour prévoir le lancement du premier numéro?

Pour préparer le lancement du magazine il a d’abord fallu recruter une équipe de rédacteurs. La campagne de recrutement a rassemblé énormément de candidatures. Finalement, dix chroniqueuses ont été choisies, qui apportent chacune quelque chose au magazine, certaines par leur originalité, d’autres par leur vision étonnante des ouvrages, et d’autres par leur humour et leur joie de vivre. A elles dix elles forment une équipe motivée, dynamique et passionnée avec qui c’est un réel plaisir de travailler.

Ensuite il a fallu contacter les éditeurs et auteurs auto-édités pour leur annoncer la création du magazine et leur proposer de faire découvrir leurs ouvrages à nos lecteurs.

Pour le premier numéro nous avons reçu énormément de titres et il a fallu faire notre choix car évidement il n’était pas possible de tous les chroniquer. Finalement nous avons sélectionner une quinzaine de romans à conseiller à nos lecteurs, et nous avons mis quelques titres de côté pour le numéro 2 !

Une fois tous les articles et les chroniques reçus on s’est attelé à la mise en page et au choix de la couverture, maintenant il ne nous reste plus qu’à attendre de pouvoir vous présenter notre premier numéro !

> Peux-tu déjà nous en dire plus sur les formules d’abonnement, le rythme de publication ?

Pour le moment nous allons proposer un numéro tous les deux mois, le premier est prévu pour début Décembre, le suivant pour Février etc.
Nos lecteurs pourrons choisir de s’abonner numériquement au magazine, ou de recevoir une version papier. Ils pourront également commander chaque mois leur numéro ou s’abonner pour un an en fonction de leur préférence.

Capture d’écran 2017-11-24 à 10.12.45.png

> Pour terminer, as-tu un coup de cœur à partager avec nos lecteurs ? 

Chaque fois qu’on me pose cette question j’ai l’impression d’avoir un choisi hyper décisif à faire et j’ai peur de me tromper, de citer un coup de cœur et de me dire ensuite «j’aurai dû dire celui-là » ! D’après une étude très très sérieuse c’est un des plus graves problèmes chez les lecteurs, ne devoir citer qu’un seul coup de cœur au risque de trahir tous les autres !

Merci à Lucile pour cet échange, nous avons hâte de découvrir le premier numéro du magazine. Rendez-vous le 1e décembre 🙂

Coup de projo sur nos lecteurs #33

On aime lire et partager vos avis de lecture, découvrir vos coups de cœur, vibrer avec vous au fil de vos découvertes…  

Ce vendredi, nous avons souhaité en savoir plus sur le travail de Soraya qui tient le blog «Histoire et Fiction » un espace dédié à la fiction historique sous toutes ses formes : livres, séries, films…

« Voyager dans le temps grâce à la fiction sous toutes ses formes »

 

  • Commençons par le commencement, d’où vient cet intérêt pour les livres ainsi que pour la fiction historique ? 

À vrai dire, je n’appréciais pas particulièrement les cours d’histoire à l’école. L’intérêt pour le passé m’est venu à travers la fiction. Des séries télé comme Un Village français, Borgia ou encore Les Piliers de la Terre m’ont donné envie d’en savoir plus sur certaines périodes et j’ai commencé à lire de plus en plus de romans historiques. Le grand avantage de la fiction, c’est qu’elle permet de voyager dans le temps en s’identifiant à des personnages et en « ressentant » certains aspects de la vie quotidienne d’une manière beaucoup plus concrète qu’en regardant simplement une gravure ou un tableau. Certains romans historiques peuvent être plus dépaysants qu’un roman de science-fiction !

  • Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans la blogosphère ? Que souhaitez-vous partager sur votre blog ? 

Je lis beaucoup en anglais et, au Royaume-Uni notamment, la fiction historique est un genre très populaire. Dans les librairies anglo-saxonnes, on trouve souvent des rayons spécifiquement dédiés à ce genre. Dans le monde francophone en revanche, la fiction historique n’est pas toujours considérée comme une catégorie à part entière. J’ai donc lancé mon blog, Histoire et Fiction, avec l’envie de mettre en avant toutes les formes de fiction historique : romans, nouvelles, BD, pièces de théâtre, mais aussi films et séries historiques. En partageant mes découvertes, j’espère donner envie à d’autres personnes de redécouvrir l’histoire à travers la littérature.

  • Y a-t-il une tendance de la fiction historique qui vous intéresse et vous plaît en ce moment ?

Les romans à double ligne du temps (une intrigue dans le passé, une dans le présent) comme Les Yeux de Sophie de Jojo Moyes semblent de plus en plus populaires, peut-être en partie grâce au grand succès de la série romanesque Outlander.

Sinon, à l’avenir, je pense que les nouvelles technologies comme la réalité virtuelle permettront des expériences immersives très intéressantes pour les lecteurs, par exemple grâce à la reconstitution des lieux clés d’un roman historique.

  • Quelques mots sur le service NetGalley ?

La catalogue de NetGalley a l’avantage d’offrir une large gamme de romans historiques, couvrant différents sous-genres comme les romances historiques et les policiers historiques, différentes périodes, et différents pays. Du récit de guerre au roman d’espionnage en passant par la littérature jeunesse, il y en a pour tous les goûts !

Coup de projo - Histoire et Fiction

 

  • Pour terminez avez-vous peut-être un ou des coups de cœur que vous souhaiteriez partager avec nos lecteurs ? 

Révoltées

Révoltées de Carole Trésor (publié aux éditions Rageot) est un roman historique pour adolescent-e-s que j’ai eu le plaisir de lire en avant-première grâce à NetGalley. Organisé en courts chapitres qui se lisent comme les scènes d’une pièce de théâtre, le récit nous plonge dans les combats de rue de la révolution d’octobre 1917 à Moscou. L’héroïne, la jeune Tatiana, membre d’une troupe de théâtre, fait l’expérience de la révolution au sein de sa propre famille et partage avec nous ses craintes, ses espoirs et ses émois. Un point de vue personnel très original sur la Révolution russe !

 


Et vous, lisez-vous également des fictions historiques ?

Coup de projo sur nos lecteurs #32

On aime lire et partager vos avis de lecture, découvrir vos coups de cœur, vibrer avec vous au fil de vos découvertes…  

Cette semaine, nous avons voulu en savoir plus sur le travail de Tanja et vous faire découvrir son blog culture et lifestyle : www.lasteve.fr ! Un espace pour les amateurs de littérature mais également de cinéma, de musique, de séries télé ou encore de voyage !

Qu’est ce qui t’a donné envie de te lancer dans la blogosphère ?

Quand j’ai commencé en 2003, les blogs étaient à leurs balbutiements, plusieurs amies en avait un. C’était avant tout un endroit pour raconter sa vie, mais ça ne m’intéressait pas. Je travaillais sur un gros webzine sur la Jmsuic et j’avais envie de parler d’autres choses. J’ai donc créé mon blog pour parler cinéma, littérature et tout ce qui me passait par la tête.
Avec le temps il a évolué, avec des articles plus longs et plus détaillés.

Comment jongle-tu entre tous les univers dont tu parles sur ton blog ? (musique, culture, voyage, lecture…)
J’aime beaucoup de choses différentes et si je ne varie pas les plaisirs je m’ennuie assez vite. C’est donc assez naturellement que je regarde plusieurs films par semaines, mais aussi des séries, je lis dans le RER et enfin je peux écouter de la musique en travaillant. Ce n’est pas si difficile en fin de compte. C’est plus perturbant pour le lecteur qui a tendance à aller sur un blog pour un thème précis.

Que préféres-tu dans cette activité ?
J’aime faire fonctionner mon cerveau et mon esprit critique en rédigeant des articles. Si en plus je peux faire aimer ce que j’ai aimer aux lecteurs alors là je suis la plus heureuse au monde.

As-tu quelques conseils à donner à ceux qui souhaiteraient se lancer ?
Faites un blog pour vous avant tout, car si vous parlez de choses que vous aimez vous pourrez en parler longtemps sans vous lasser et sans être prisonnier des statistiques.


Mirror Mirror

Nous vous proposons de découvrir sa dernière chronique coup de coeur pour Mirror Mirror de Cara Delevingne.

«  Mirror Mirror bouscule le lecteur. A la fois haletant et poignant les deux auteures ont mis dans ce livre ce qu’elles avaient de meilleur. Je ne peux que vous suggérer de passer outre l’effet « actrice/mannequin bankable qui a fait un livre, car ce roman » car il vaut vraiment le coup d’être lu pour ce qu’il est. « 

L’univers de www.lasteve.fr est aussi à retrouver sur Facebook, Twitter et Instagram !

Coup de projo sur nos lecteurs #31

On aime lire et partager vos avis de lecture, découvrir vos coups de cœur, vibrer avec vous au fil de vos découvertes…  

Cette semaine nous vous emmenons à la découverte du blog de Johanna, PopCorn & Gibberish ! Johanna participe à notre soirée dédiée à la rentrée littéraire demain alors si vous souhaitez en savoir plus sur ses lectures, son activité et échanger avec elle, pensez à vous inscrire à notre événement.

Bonjour Johanna, peux-tu nous présenter ton blog ?


Popcorn & Gibberish est né en Novembre 2015, j’y discute de culture sous toutes ses formes bien que la littérature domine largement. Je ne pensais pas qu’il prendrait une telle ampleur, mais ce blog est devenu très important à mes yeux et j’adore partager mes nouvelles découvertes avec mes lecteurs.


Qu’aimes-tu particulièrement dans cette activité ?


Tout d’abord le partage, comme je le disais plus haut. J’aime partager ce que je fais culturellement parlant et lire les avis de mes lecteurs. Je suis un peu sadique sur les bords aussi parce que j’adore faire gonfler leur wish-list ! #oups
J’avoue que lorsque je lis certains commentaires, je rougis derrière mon ordinateur. J’essaie de cultiver une bonne ambiance, une joie de vivre et mes lecteurs m’aident beaucoup avec leurs commentaires.
Puis grâce au blog, j’ai renoué avec l’écriture, chose que j’avais légèrement oublié en grandissant. J’adore me poser pour écrire mes articles et même avec mille trucs à faire, la fatigue, je prends le temps d’écrire.


Pourquoi avoir accepté de participer à la rétrospective du 4 octobre ?


Ce qui me plait dans ce rendez-vous du 4/10 c’est le partage de nos lectures. Je pense que les autres blogueurs vont me donner envie avec leur roman coup de cœur et j’espère que je serai capable d’en faire autant.


Qu’est ce que tu apprécies sur NetGalley  ?


J’aime Netgalley parce qu’il y a un catalogue d’éditeur plutôt développé et des partenariats commencé sur le site ont pu être développé par la suite entre la ME. Netgalley m’aide également à faire le tri sur les nouveautés. Des nouveautés que j’avais peut-être zappé ou qui ne me tentaient pas à un moment et finalement, suite à des avis, une envie, je vais les demander sur le site. C’est une bonne passerelle entre les maisons d’édition et les blogueurs.


Merci Johanna, et rendez-vous demain à 20h 30 pour découvrir son coup de coeur de la rentrée littéraire !