Le Grand Prix des Blogueurs Littéraires revient en 2019 !

Chère communauté NetGalley,

Après avoir couronné Olivier Liron pour Einstein, le sexe et moi aux Éditions Alma l’année dernière, le Grand Prix des Blogueurs Littéraires revient pour une 3ème édition ! 

Participez donc maintenant au Grand Prix qui fait entendre la voix des blogueurs littéraires, pour partager vos coups de coeur 2019 et pour voter pour votre roman préféré !

La 3ème édition du Grand Prix se déroulera cette année encore en deux tours. Le premier tour se terminera le 24 novembre, et d’ici là vous aurez la possibilité de voter pour vos deux coups de coeur parmi les romans français de cette année : un paru au premier semestre 2019 et un autre au second.
Pour participer au premier tour, rendez-vous sur ce formulaire.

Le vote du second tour s’effectuera parmi les 10 titres les plus nommés au premier tour (les deux semestres confondus).

Peut participer toute personne ayant une activité littéraire régulière sur le web et interagissant avec une communauté comme :
– Un blog littéraire
– Une chaîne littéraire youtube
– Un compte dédié ou partiellement dédié à la littérature sur un réseau social tel que Facebook, Instagram ou Twitter
– Un groupe ou club de lecture ouvert (babelio, livre addict…)

Pour en savoir plus sur le prix  : http://grandprixdesblogueurslitteraires.com/grand-prix

Bonne lecture et n’oubliez pas de partager vos coups de coeur !

Que lire au mois de novembre?

La fin d’année s’approche mais profitons encore un peu des longues soirées et des feuilles qui tombent.
Pour vous accompagner bien au chaud, nous vous proposons de découvrir les livres à paraître au mois de novembre et à ne pas manquer sur NetGalley !

Plus qu’un thriller à la mécanique parfaite, où le lecteur se demande jusqu’à la dernière ligne à qui il peut faire confiance, Rien que pour moi est l’exploration torride d’un amour fou qui peu à peu tourne à l’obsession.

Dans la région enneigée des Highlands d’Écosse, Suzanne McBride est impatiente que ses trois filles adoptives la rejoignent pour fêter Noël. Hannah se passerait bien de ces festivités familiales, Beth est en pleine crise existentielle et Posy doit composer avec la sensation tenace qu’elle passe à côté de sa vie. Face aux problèmes de ses filles, Suzanne n’a d’autre choix que de compter sur la magie de Noël !

Pour Scotland Yard, la disparition de David Archer n’a rien d’inquiétant. Tout laisse penser qu’il a volontairement quitté le domicile familial pour refaire sa vie à Londres. Mais pour Jeffrey, son fils de 13 ans, la police fait fausse route. C’est décidé, puisqu’il ne peut pas compter sur les adultes, il mènera sa propre enquête accompagné de son chien Sherlock!

Sept personnages se rendent chez leur psychanalyste et s’installent dans la salle d’attente. Dans ce moment d’entre-deux, sorte de sas entre la vie quotidienne et la vie intérieure, leurs pensées vagabondent et leurs sentiments sont décuplés par cette attente. En quelques mots, nous entrons dans l’intimité de chacun et, au-delà, dans la complexité et la richesse de la pensée humaine.

Ella Moreno séjourne à Venise, dans l’appartement de sa tante artiste, Valentina. Tandis qu’elle se promène à travers le dédale des ruelles, elle trouve dans une boutique un mystérieux portrait représentant Augusta Franzi, fille d’un marchand de café du XVIIe siècle, et Luca Verzilini, un souffleur de verre. Frappée par la ressemblance entre Augusta et Valentina, Ella va découvrir des liens troublants entre le tableau et le passé de sa tante.

En 1936, Paul Perrin, alias « Le Bredin » sillonne la campagne en quête de femmes qu’il agresse et tue. En 2006, un couple de randonneurs est retrouvé décapité et l’affaire est confiée au commandant Boris le Guenn. Lorsqu’il rencontre Fernand, l’ancien du village, celui-ci lui assure que « Le Bredin » est revenu. Le commandant va tenter d’établir un lien entre le passé sombre de la France de 1940 et l’affaire actuelle.  

Féminisme de choc contaminé par la culture pop, cocktail bien frappé mené par des héroïnes « badass », Nous sommes Athena dynamite tous les codes du roman d’action pour nous offrir un plaisir jubilatoire !

Tout semblait sourire à Lou : une vie amoureuse comblée avec son mari Thomas et un emploi dans lequel elle excelle.
Mais son divorce brutal fait tout basculer.
Elle se raccroche alors à un projet professionnel et pour le mener à bien, elle contacte Paul, un décorateur d’intérieur talentueux. Lou ne se doute pas que sa rencontre avec Paul sèmera à nouveau le chaos dans sa vie…

Vampires, esprits vengeurs, loups-garous, sorcières… Notre folklore regorge de ces créatures mystérieuses, aussi fascinantes que monstrueuses. Elles contaminent l’imaginaire collectif et laissent dans leur sillage des événements étranges encore inexpliqués aujourd’hui. Aaron Mahnke a mené l’enquête afin de tenter de lever le voile sur ces histoires qui nous obsèdent.

Le richissime Evan Sinclair mène une existence ordonnée jusqu’à ce qu’il entreprenne une correspondance avec une mystérieuse jeune femme.
Miranda Tyler a enfin réalisé ses objectifs : un emploi stable et de fidèles amis dans la pittoresque ville d’Amesport. Sans oublier la charmante correspondance qu’elle engage avec un inconnu. La seule chose qui la perturbe est la présence d’Evan, l’arrogant milliardaire qu’elle s’ingénie à éviter…

L’hiver arrive dans le petit village de Porvenir et, avec lui, une mauvaise nouvelle : le bureau de poste va fermer. Sara, la seule factrice du hameau s’apprête à quitter sa terre pour la capitale. Sa voisine de quatre-vingts ans concocte alors un plan pour sauver la poste de Sara en encourageant tous les habitants à se remettre à écrire des lettres!

Vos couvertures préférées du mois d’octobre !

Merci à celles et ceux qui ont voté pour leurs couvertures préférées du catalogue NetGalley ! Aujourd’hui c’est donc avec un grand plaisir que nous dévoilons les favoris du mois d’octobre :

Régression
Fabrice Papillon

Et comme nous n’avons pas pu nous retenir de notre côté – voici également quelques uns de nos coups de cœur de ce mois-ci :

Elsie
Catherine Francoeur
Dans le miroir de Valeria
Elisabet Benavent
Ceux qu’on aime
Victoria Hislop
The Hundredth Queen
Emily R. King

Que lira-t-on au mois d’octobre?

Le mois d’octobre arrive enfin sur NetGalley !

Comment mieux saisir l’esprit d’automne qu’avec une tasse de thé et un livre qu’on ne peut plus lâcher ? Pour préparer nos soirées cocooning, voici une petite sélection des livres à paraître au mois d’octobre et à ne pas manquer sur NetGalley !

Apprenti seigneur maléfique, Fingus Malister sait comment il va éblouir les jurés de sa future académie de magie. Mais il a besoin de l’aide d’une sorcière plus têtue que lui…

Pino Lella est un jeune Italien comme les autres : il aime la musique, les filles, et ne veut pas entendre parler de la guerre ni des nazis. Mais le temps de l’innocence prend fin lorsque l’appartement familial est détruit par un raid des Alliés sur Milan. Basé sur l’histoire véridique d’un héros oublié…

Une romance 100% assumée et 100% décomplexée…

Maman hirondelle a bien du chagrin ce matin. Elle a perdu un petit œuf auquel elle tenait énormément. Son fils Gabriel tente alors de la consoler, avec beaucoup de douceur et d’empathie.

D’abord, c’était le chocolat. Puis le fromage, les frites, et aussi la glace. Le pain, ça n’avait pas été facile. Mais si elle pouvait maigrir encore un peu, elle aurait une chance de danser un solo. Oui, si elle faisait un peu plus d’efforts, elle serait peut-être enfin à la hauteur…

En quête de l’orgasme féminin – tour à tour reportage, essai et recueil de réflexions à la première personne, cet ouvrage enquête sur les dernières découvertes scientifiques ayant trait à l’orgasme féminin.

Lorsque Harriet Westaway reçoit une lettre lui annonçant un héritage conséquent provenant de sa grand-mère, cela semble être la réponse inattendue à tous ses problèmes.
Seul souci : elle n’a jamais connu ses grands-parents. Elle comprend alors rapidement que la lettre a été adressée à la mauvaise personne… 

Le devoir d’une femme : regarder le monde bien en face, avec une lueur infernale dans les yeux ; avoir un idéal ; parler et agir en dépit de toutes les conventions.  Telle était la philosophie de Margaret Sanger et telle a été sa vie.

À la mort de ses parents, il ne reste à Hans que sa passion pour la boxe. Des années plus tard, sa vie change lorsque sa tante lui propose une bourse pour la prestigieuse université de Cambridge. Mais à une seule condition : résoudre un crime mystérieux commis au sein du Pitt Club, un club de jeunes gens de la haute société. 

Campée dans un Londres à la Dickens, La Fabrique de poupées met en scène la détermination d’une femme à s’affranchir de sa condition.
En 1850, l’Exposition universelle va bientôt ouvrir ses portes et Iris, modeste employée dans un magasin de poupées, rencontre Silas, taxidermiste amateur de macabre et de curiosités…

Un trafic de drogue de grande ampleur et une vérité à deux visages…

Vos couvertures préférées au mois d’août

Nous aimons parcourir le catalogue NetGalley, découvrir les nouveautés des éditeurs et partager avec vous la sélection des couvertures que vous avez particulièrement aimées :

L’Île du Diable
Nicolas Beuglet
American Royals
Katharine McGee
Mon Territoire
Tess Sharpe
La menteuse et la ville
Ayelet Gundar-Goshen
Perfect Addiction
Claudia Tan
Les Fjords de Santorin
Nick Alexander

Et voici encore quelques coups de cœur :

Que lira-t-on au mois d’août?

Vous êtes nombreux à avoir commencé à préparer la rentrée littéraire sur NetGalley !

Il est temps d’en parler un peu plus en détails et de lire les premiers avis de lecteur : vous pouvez déjà découvrir de nombreux titres à  paraître à la fin de l’été sur la plateforme.

Voici les titres les plus sollicités sur NetGalley que vous pourrez retrouver en août en librairie .


Avec Brigitte la flamboyante, Assia l’écorchée et l’étrange Mélody, trois amies d’affliction, Jeanne la rebelle va détruire le pavillon des cancéreux et élever une joyeuse citadelle.

Ce qu’elles disent est un roman éblouissant sur la possibilité pour les femmes de s’affranchir ensemble de ce qui les entrave.

Un matin, Roy est emmené au poste, accusé d’avoir violé sa voisine de palier. Celestial sait qu’il est innocent, mais la justice s’empresse de le condamner à douze ans de prison. Les hommes comme Roy ont toujours constitué les coupables idéaux. Les mois passent, la jeune femme tient son rôle d’épouse modèle, subvenant aux besoins de son mari et lui manifestant un amour sans faille, jusqu’au jour où son habit devient trop lourd à porter. 

Fidèle au thème qu’elle ne cesse de sonder livre après livre – le mensonge et la façon dont il referme ses griffes sur des individus dépourvus de mauvaises intentions –, Ayelet Gundar-Goshen signe ici une fable satirique, subversive et caustique.

Trois destins où passions, violences et trahisons règnent en maîtres avec, en creux, le portrait d’une Allemagne à l’agonie et la naissance d’une nouvelle ère, où sévissent de nouvelles règles du jeu. Un roman somme brillant, la révélation de la rentrée littéraire 2019 !

L’intrigue est semblable à celle d’un livret d’opéra : violence et beauté, bien et mal se mêlent pour nous tenir en haleine jusqu’au grand final.

Dans une ambiance digne de La Route de Cormac MacCarthy, la tragédie d’un homme qui découvre l’amour trop tard.

Frida parle haut et fort, avec son corps fracassé par un accident de bus et ses manières excessives d’inviter la muerte et la vida dans chacun de ses gestes. Elle jure comme un charretier, boit des trempées de tequila, et elle ne voit pas où est le problème. Elle aime les manifestations politiques, mettre des fleurs dans les cheveux, parler de sexe crûment, et les fêtes à réveiller les squelettes. Et elle peint.

La domination du désir et de la peur, les vies fantasmées et le dépassement de soi sont au cœur de ce livre fiévreux qui met en scène des personnages d’une humanité bouleversante et vous accompagne longtemps après l’avoir refermé. 

D’innombrables soleils est à la fois une plongée dans l’intimité de deux amants, l’évocation d’un des poètes les plus fascinants de l’Angleterre élisabéthaine, et un vibrant hommage à la littérature. Porté par une écriture incandescente, le quatrième roman d’Emmanuelle Pirotte fait la preuve de son talent inclassable, se jouant de toute frontière littéraire.