Travailler avec les éditeurs sur NetGalley… et ailleurs

Après votre inscription, NetGalley vous offre la possibilité de choisir les services de presse numériques que vous allez découvrir, lire, porter auprès d’autres lecteurs mais aussi celle d’échanger et de développer vos relations avec les éditeurs.

Avant de solliciter des épreuves ou services de presse, pensez que vous offrez rarement des livres à des inconnus, les maisons d’éditions ne peuvent pas le faire non plus ! Elles ont besoin d’en savoir un peu plus sur vous pour valider vos sollicitations de lecture.

Nous avons réfléchi avec Romy Pflieger, responsable communication / réseaux sociaux, pour les éditions HarperCollins à quelques conseils pour faciliter la prise de contact et les échanges avec l’éditeur.

#1- Racontez qui vous êtes :

Que ce soit sur votre blog, sur votre profil NetGalley, sur les sites communautaires où vous partagez vos avis de lecture, il est important de vous présenter en quelques mots.
Sur votre blog, vous pouvez rédiger une page « A propos » qui présente votre parcours, votre travail, pensez à ajouter une adresse email de contact et éventuellement une photo.

De plus, pour qu’il soit simple de suivre votre activité, il est important de remplir les quelques lignes de biographie sur vos réseaux sociaux avec les liens menant vers le profil de votre blog ou site : page Facebook, compte Instagram, présentation sur Twitter…

Sur NetGalley aussi, veillez à remplir votre profil lecteur : indiquez dans la partie « bio » depuis combien de temps vous partagez vos avis et chroniques littéraire, pourquoi vous aimez lire, quels genres littéraires vous plaisent…
Vérifiez l’orthographe de votre présentation avec attention, des fautes n’inspireront pas confiance à l’éditeur.

#2- Mettez en valeur les différents espaces où vous parlez de vos lectures :

La majorité d’entre vous est présente sur plusieurs plateformes en ligne : vous partagez vos avis et chroniques sur différents réseaux et sites communautaires ? Faites-le savoir aux éditeurs !
Connectez votre profil NetGalley à vos réseaux sociaux (Twitter, Facebook mais aussi Goodreads) et ajoutez surtout le lien de votre blog, de vos profils sur les sites communautaires Babelio, SensCritique, Livraddict dans la section « Où parlez-vous de vos lectures ? »…
Vérifiez vos liens : il arrive trop souvent que l’éditeur ne voit que le lien générique vers la page d’accueil Facebook ou Twitter sur votre profil.

Un lien qui ne fonctionne pas est une chance de moins pour l’éditeur de vous connaître. L’éditeur est soumis à de nombreuses demandes quotidiennes, et ne peut pas passer beaucoup de temps par demande. Si aucun des liens ne fonctionnent, alors il est fort probable que la demande soit refusée.

Sur votre blog, vous pouvez aussi ajouter le badge NetGalley : celui-ci vous identifie comme lecteur professionnel, engagé.

#3 – Détaillez votre travail

Les éditeurs ont besoin d’en savoir un peu plus sur votre activité, votre rythme de partage.

Les chiffres mis en avant sur votre blog doivent être ajoutés à votre profil NetGalley : nombre d’abonnés à votre blog et sur vos réseaux sociaux, fréquence de visite, régularité avec laquelle vous publiez des critiques et d’autres statistiques qui mettent en valeur votre travail !

Conseil Harlequin

#4 – Soyez fiables et professionnels

Gardez bien en tête que ce sont les personnes qui travaillent pour la maison d’édition qui répondent à vos sollicitations de lecture sur NetGalley. Elles sont souvent bien occupées : laissez-leur le temps de vous répondre et restez polis, même en cas de déception : il y aura d’autres opportunités !

Votre relation avec les éditeurs fonctionnera mieux si l’on peut compter sur vous : veillez à ne pas vous laisser submerger par une pile à lire de services de presse débordante : écrivez régulièrement vos avis et critiques, prenez le temps de les ajouter sur NetGalley pour préserver votre ratio de feedback.
Un ratio de feedback trop faible est peu incitatif pour l’éditeur, qui refusera plus facilement les demandes.

Conseil Rageot

Nous savons qu’il peut arriver que vous ne puissiez terminer une lecture : vous n’êtes pas contraints à écrire un avis pour tous les titres auxquels vous avez accès mais, par respect pour l’éditeur et l’auteur, pensez à indiquer pourquoi vous ne partagez pas votre avis sur un livre dans l’onglet dédié « Je ne partagerai pas mon avis pour ce titre ».

#5 – Informez-vous sur les attentes des éditeurs

Si vous êtes blogueur, rédacteur, lorsque vous travaillez avec des éditeurs, informez-vous sur leurs attentes : certains éditeurs souhaitent que vous attendiez la date de publication pour partager votre chronique par exemple, si c’est le cas, respectez ce souhait.

Il est aussi possible que les éditeurs ne valident les demandes qu’en provenance des territoires où sont diffusés ses livres.
Parcourez la « Charte des usages de l’éditeur » sur la page de profil de l’éditeur pour en savoir plus.

Charte des usages de l'éditeur.png
Il est probable que l’éditeur attende aussi une certaine visibilité pour accepter votre demande. Si votre blog n’a que quelques jours ou semaines, soyez patient, continuez de chroniquer votre PAL et réitérez votre demande ensuite.

#6 – Prenez le temps de rédiger des avis de qualité

Les éditeurs et les lecteurs souhaitent savoir, à partir de vos critiques, si et pourquoi vous recommandez un livre.
Un résumé rapide du contenu est souvent très apprécié, mais votre retour doit aussi s’accompagner de votre opinion personnelle sur le livre. Restez factuel et justifiez vos arguments.
Une critique étayée sera plus facilement relayée par l’éditeur, à la fois sur NetGalley, mais aussi sur les réseaux sociaux, par exemple !

Plus vous serez réguliers dans vos chroniques, avec des avis étayés (qu’ils soient positifs ou négatifs), plus il y a de chances que l’éditeur valide vos demandes rapidement, voire qu’il vous inscrive dans sa liste, oh combien, précieuse des VIP qui ont accès à l’ensemble du catalogue de l’éditeur !

 

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles et nous vous souhaitons de très belles lecture sur NetGalley !

 

Une réflexion sur « Travailler avec les éditeurs sur NetGalley… et ailleurs »

  1. Bonsoir,
    Merci pour tous ces bons conseils
    J’ai de nombreux livres à lire et à chroniquer en ce moment, du coup, je ne fais plus de demandes, le temps de me mettre a jour.
    Il arrive que je n’aime pas un livre, alors j’écris Ma chronique en expliquant bien pourquoi et en respectant le travail de l’auteur.
    Et comme je veux que lire reste un plaisir, je lève le pied sur les demandes.
    Badge Netgalley affiché sur mon blog.😊👍
    Maryline

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s