Coup de projo sur nos lecteurs #37 Bibliomaniacs, le podcast !

On aime lire et partager vos avis de lecture, découvrir vos coups de cœur, vibrer avec vous au fil de vos découvertes…  

Aujourd’hui nous avons souhaité vous faire découvrir le travail de l’équipe de Bibliomaniacs qui propose depuis maintenant 4 ans de vous faire découvrir chaque mois de nouveaux livres dans leur podcast.

Merci à Coralie et à toute l’équipe d’avoir répondu à nos questions !

Pour commencer, revenons ensemble sur le projet Bibliomaniacs: qui se cache derrière ce podcast ?

Nous nous sommes rencontrées initialement lors du prix des lectrices de Elle en 2014.  Nous avions un groupe facebook qui nous permettait de discuter très intensivement de la sélection, et des amitiés se sont nouées ; nous nous sommes vues plusieurs fois en vrai pendant les mois que durait le prix.

A l’époque, j’écoutais déjà des podcasts, disons que je savais que c’était possible pour n’importe qui de diffuser ce type d’émission sur internet, et j’ai proposé cette idée mensuelle à des jurées. Le format n’avait rien de révolutionnaire : un tour de table critique + un coup de coeur par personne. Ce sont celles qui avaient des blogs, comme moi à l’époque, qui ont été le plus intéressées, car plus habituées à la lecture intensive et à donner des avis. Nous avons commencé avec Eva et deux autres blogueuses : Laure et Marjorie. Puis, comme cela prend du temps tout de même,  Marjorie puis Laure ont préféré quitter le projet, et Eva et moi avons invité Amandine puis Léo, qui ne faisait pas partie du jury Elle 2014 mais dont nous aimions beaucoup le blog. Nous avons été quatre le plus souvent, parfois trois, parfois cinq, car nous avons enregistré avec des blogueuses invitées.

Qu’est ce qui vous a poussé et donné envie de vous lancer avec ce format ?

En fait, nous avons essayé pour le premier épisode, et ça nous a tellement plu de discuter à bâtons rompus pendant une heure de littérature, puis d’avoir les retours positifs des auditeurs, que nous avons continué, tout simplement.

Notre idée : parler autant à ceux qui veulent se remettre à la lecture qu’aux lecteurs intensifs comme nous. On est toujours tristes ou au moins touchées, d’entendre quelqu’un regretter de ne pas avoir le temps de lire, ou bien de voir certains lecteurs se cantonner au plus confortable, sans oser trop fureter autour de leur zone de confort. Nous avons voulu une émission super enthousiaste, très directe et bienveillante. On n’est pas là pour détruire les goûts des gens, mais pour les ouvrir. 

Nous avons des métiers très éloignés de la littérature au quotidien: commerciale, prof de chimie en prépa, directrice de projet web et responsable RH ! Si nous pouvons caser toutes ces lectures, nous sommes sûres que beaucoup de monde le peut aussi.

Parmi les intervenantes certaines sont également blogueuses littéraires : les deux activités sont-elles très différentes ou, au contraire, se renforcent-elles ? 

Initialement, nous sommes toutes blogueuses, c’est vrai, même si j’ai arrêté mon blog pour d’autres projets, dont celui-là. Nous avons le goût de laisser une trace de ce que nous lisons, et puis cela impose un rythme de lecture très régulier et intense, de se tenir informées de ce qui sort autant de ce qui est sorti et qu’on a pu rater. Nous sommes des passionnées de livres, vraiment !

Le podcast complète avantageusement cette activité, car il est plus direct, et nous touchons clairement des gens qui ne lisent pas les blogs. Les blogs sont beaucoup lus par des blogueurs, dans une grande communauté que nous apprécions et dans laquelle nous nous sommes fait de vrais amis. Mais le podcast est vraiment écouté par une audience plus large. Et nous avons des retours si touchants, et enthousiastes, fréquemment, cela nous conforte dans notre idée de continuer après ces quatre années qu’on vient de fêter. Nous aimons bien savoir qu’on nous écoute dans la voiture, ou en courant, ou en cuisinant.

Voici les adresses de nos blogs :
Eva : http://tuvastabimerlesyeux.fr
Amandine : https://leselucubrationsdefleur.wordpress.com
Leo : http://medarcyandi.com

Pouvez-vous nous parler un peu plus en détails de la préparation des épisodes : comment choisissez-vous les livres dont vous allez parler ?    

Nous discutons quasi quotidiennement de nos lectures sur une discussion groupée, et allons piocher des idées les unes chez les autres . Quand un titre a l’air d’attirer plus de deux chroniqueuses, on essaie de voir si les deux autres sont tentées. Ça ne ressemble pas à des tractations de haute diplomatie !  En fait nous lisons tellement de livres que nous pouvons tout à fait intercaler un roman qui nous rend juste curieuses pour faire plaisir aux autres. Donc les discussions sur ce dont on va parler sont très sereines . Notre souci est de ne pas traiter que l’actualité, car beaucoup de nos auditeurs ne lisent pas du broché mais du poche, et nous sommes de toute façon convaincues que plein de livres sortis il y a longtemps méritent toute notre attention. Nous avons un jour discuté d’un Zola, Au bonheur des dames (épisode #23), et avons été ravies de l’avoir fait découvrir à plein de gens qui n’osaient pas aller sur des classiques.  En général nous avons une vue à un mois ou deux de l’affiche. Nous avons des rendez-vous récurrents : les deux rentrées littéraires de septembre et janvier, des « spéciales » ( spéciale ours, spéciale oiseaux, spéciale femmes d’exception, spéciale nature, spéciale voyage dans le temps..) On fait vraiment comme ça nous chante.

Quand nous ne sommes pas sûres d’un titre dont nous sentons qu’il est dans l’actualité, nous « envoyons une éclaireuse » qui va donner son avis sur la pertinence d’en parler en le lisant rapidement avant les autres.

Comment vous tenez-vous informée des actualités des éditeurs ? 

Chacune a sa façon d’aborder cela. Nous lisons énormément la presse, suivons les éditeurs sur les réseaux sociaux et recevons leurs sorties régulièrement, avec parfois possibilité de demander des services presse (NetGalley nous a bien facilité la tâche à ce niveau, autant pour voir les sorties en cours que pour demander des titres) ; on essaie de repérer aussi les livres dont commencent à parler les blogueurs autour de nous. Nous lisons aussi pas mal en anglais pour voir si des livres pas encore sortis méritent qu’on en parle tout de suite.
Cela se fait assez naturellement.
Je précise, et j’espère que cela ne nous nuira pas pour recevoir des services presse lorsque nous en demandons, que nous n’avons jamais décidé de ne pas parler d’un roman car nous ne l’avons pas reçu en SP !

Le but pour nous est vraiment de parler de ce dont nous avons envie. Nous nous envoyons les livres entre nous pour faire des économies, nous empruntons à la bibliothèque, etc… Nous ne sommes pas dépendantes des envois d’éditeurs… mais ils nous simplifient grandement la vie car le podcast nous coûte de l’argent et n’en rapporte pas 🙂

Comment rédige-t-on un avis de lecture qui sera partagé à l’oral ?

Au fur et à mesure des émissions, nous avons justement appris à laisser un peu de côté nos avis de blogueuses pour être plus spontanées et éviter des redites d’une chroniqueuse à l’autre. Les notes sont de plus en plus succinctes, au profit de la discussion. Certaines surlignent les points forts dans leur chronique imprimée, d’autres établissent des listes simples des points qu’elles souhaitent voir abordés, mais si une autre lectrice a déjà dit quelque chose, on essaie de ne pas répéter. Plus agréable pour nos auditeurs.
On essaie aussi de ne pas aller voir les avis détaillés des autres avant de discuter, pour se laisser surprendre un maximum pour la spontanéité de l’émission. Ce n’est pas toujours facile car nous sommes amies.

Comment interagissez-vous avec vos auditeurs ? 

Nous avons un noyau dur d’auditeurs qui laissent beaucoup d’avis, et des avis précis, comme s’ils participaient à nos discussions, et c’est génial. Nous avons des avis plus sporadiques de nouveaux venus, qui nous ravissent aussi. Ce qui nous fait le plus plaisir, évidemment, c’est qu’on vienne commenter une ancienne émission en nous remerciant pour une découverte ; on se dit que le job est fait :  on a provoqué une rencontre entre un livre et son lecteur !
De temps en temps on se cotise à hauteur de cinq euros chacune pour faire une petite pub sur facebook et gagner quelques abonnés de plus.

Un épisode vers lequel envoyer nos lecteurs qui ne vous connaitraient pas ? 

Nous sortons un épisode par mois depuis quatre ans, sauf pause estivale , cela fait 46 épisodes en ligne. Vous avez l’embarras du choix, mais je peux citer notre émission rentrée littéraire de septembre avec un énorme coup de coeur commun pour Les fantômes du vieux pays, de Nathan Hill et celle qui suit avec La Serpe de Jaenada chez Julliard (épisode #43)

Un coup de coeur de la rentrée à partager avec nos lecteurs ? 

Ecoute la ville tomber de Kate Tempest pour la rentrée de janvier, chez Rivages

Il faut savoir que pour chaque émission, nous donnons des coups de coeur en plus de l’affiche. Donc ce sont de nombreuses idées de lectures chaque mois ! 

Quels sont vos projets pour Bibliomaniacs ?

Nous aimerions pouvoir compléter nos émissions d’interviews d’auteurs, de traducteurs…  en bonus lorsque l’occasion se présente. Nous nous sentons maintenant capables de conduire ce genre de formats ( même en anglais ! )


A noter : Le prochain épisode de Bibliomaniacs sortira autour du 8 mars.

asset.f.logo.lg  Pour ne manquer aucune actualité vous pouvez suivre Bibliomaniacs sur Facebook !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s