Que lira-t-on au mois d’août?

Vous êtes nombreux à avoir commencé à préparer la rentrée littéraire sur NetGalley !

Il est temps d’en parler un peu plus en détails et de lire les premiers avis de lecteur : vous pouvez déjà découvrir de nombreux titres à  paraître à la fin de l’été sur la plateforme.

Voici les titres les plus sollicités sur NetGalley que vous pourrez retrouver en août en librairie .


Avec Brigitte la flamboyante, Assia l’écorchée et l’étrange Mélody, trois amies d’affliction, Jeanne la rebelle va détruire le pavillon des cancéreux et élever une joyeuse citadelle.

Ce qu’elles disent est un roman éblouissant sur la possibilité pour les femmes de s’affranchir ensemble de ce qui les entrave.

Un matin, Roy est emmené au poste, accusé d’avoir violé sa voisine de palier. Celestial sait qu’il est innocent, mais la justice s’empresse de le condamner à douze ans de prison. Les hommes comme Roy ont toujours constitué les coupables idéaux. Les mois passent, la jeune femme tient son rôle d’épouse modèle, subvenant aux besoins de son mari et lui manifestant un amour sans faille, jusqu’au jour où son habit devient trop lourd à porter. 

Fidèle au thème qu’elle ne cesse de sonder livre après livre – le mensonge et la façon dont il referme ses griffes sur des individus dépourvus de mauvaises intentions –, Ayelet Gundar-Goshen signe ici une fable satirique, subversive et caustique.

Trois destins où passions, violences et trahisons règnent en maîtres avec, en creux, le portrait d’une Allemagne à l’agonie et la naissance d’une nouvelle ère, où sévissent de nouvelles règles du jeu. Un roman somme brillant, la révélation de la rentrée littéraire 2019 !

L’intrigue est semblable à celle d’un livret d’opéra : violence et beauté, bien et mal se mêlent pour nous tenir en haleine jusqu’au grand final.

Dans une ambiance digne de La Route de Cormac MacCarthy, la tragédie d’un homme qui découvre l’amour trop tard.

Frida parle haut et fort, avec son corps fracassé par un accident de bus et ses manières excessives d’inviter la muerte et la vida dans chacun de ses gestes. Elle jure comme un charretier, boit des trempées de tequila, et elle ne voit pas où est le problème. Elle aime les manifestations politiques, mettre des fleurs dans les cheveux, parler de sexe crûment, et les fêtes à réveiller les squelettes. Et elle peint.

La domination du désir et de la peur, les vies fantasmées et le dépassement de soi sont au cœur de ce livre fiévreux qui met en scène des personnages d’une humanité bouleversante et vous accompagne longtemps après l’avoir refermé. 

D’innombrables soleils est à la fois une plongée dans l’intimité de deux amants, l’évocation d’un des poètes les plus fascinants de l’Angleterre élisabéthaine, et un vibrant hommage à la littérature. Porté par une écriture incandescente, le quatrième roman d’Emmanuelle Pirotte fait la preuve de son talent inclassable, se jouant de toute frontière littéraire.

Coup de projo sur nos lecteurs #56 – Caroline, blogueuse littéraire

La communauté NetGalley est riche de bibliothécaires, libraires, professeurs, journalistes, blogueurs, chroniqueurs… qui nous enrichissent de leur travail en partageant quotidiennement leur passion pour la lecture et leurs coups de coeur littéraires. 

Nous aimons prendre le temps de pointer le projecteur sur leur activité et partager avec vous quelques bribes de leur parcours…

Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir notre entretien avec Caroline, grande consommatrice de livres et rédactrice sur le blog « Entre deux livres« 

Ne manquez pas ses conseils d’organisation, la trame qu’elle partage pour rédiger une chronique littéraire et son dernier coup de coeur sur NetGalley !


Pour commencer, comment définiriez-vous votre relation avec les livres, la lecture ? 

Je me souviens toute petite ( je devais être en CP) un dimanche, lors d’un repas de famille, je me suis assise dans le fauteuil et j’ai pris le journal avec moi. J’ai pour la première fois réussi à lire et surtout à comprendre un court article. Je me souviens encore très bien de la sensation ressentie. J’ai eu l’impression que maintenant que je savais lire, le monde s’ouvrait à moi, que j’avais désormais accès à tout ce dont j’avais besoin.

On ne peut pas dire que mon entourage soit lecteur, mais depuis toute petite j’ai toujours eu besoin d’avoir des livres à proximité. Que ce soit pour les histoires et l’évasion que cela procure, mais également pour apprendre des choses. Par exemple, depuis quelques années j’ai un potager, eh bien je vais avec mes livres jardiner …

Pouvez-vous revenir sur l’histoire de votre blog : qu’est-ce qui vous a poussée à prendre le temps d’écrire après vos lectures ? 

Comme je vous le disais précédemment, je vis sans avoir dans mon entourage beaucoup de lecteurs, et cela me manquait énormément de ne pas pouvoir partager mes coups de cœurs, mes incompréhensions

Je me suis retrouvée sur Facebook, il y a deux ans, à intégrer des groupes de lecture, je voyais des retours de lecture plus ou moins détaillés, au début je n’osais pas trop, et puis petit à petit je me suis prise au jeu.

J’ai la chance de passer énormément de temps à lire et suis une vraie dévoreuse. Cela me permet de lire à peu près tout ce qui me passe par la main, sans forcément lire le résumé, juste parce que la couverture m’attire. Et je me suis dit que ce serait bien d’aider les personnes à choisir leurs lectures. Ma page Facebook va fêter son premier anniversaire le 2 Août et mon blog mi Octobre. Quand j’y repense, quel chemin parcouru !

Que préférez-vous dans cette activité ?

Ce que je préfère dans l’activité de bloggeuse, c’est de recevoir des services de presse.

Alors pourquoi ? D’une part parce que j’en reçois ou j’en sollicite certains en avant première, et c’est vraiment ce que j’aime le plus : découvrir le roman avant d’en avoir eu les premiers avis. Cela va surement sembler curieux, mais je ne lis jamais l’avis des autres avant la lecture d’un livre, j’ai besoin d’être vierge de toute influence extérieure. Je ne veux pas avoir trop d’attente suite à une ressenti « coup de cœur ».

D’autre part, j’aime aussi la possibilité de découvrir des livres hors de ma «zone de confort». Je suis parfois attirée sur NetGalley par une couverture, et je le sollicite alors que je n’aurais pas forcément eu l’idée de le lire. C’est vraiment un gros point positif !

Et puis au-delà de la lecture, le blog m’a permis de discuter virtuellement, avec d’autres passionnés, avec les auteurs, et même d’en rencontrer certains dans la réalité et de lier des amitiés. C’est donc que du positif ! C’est beaucoup de travail, mais cela vaut largement le coup !

Comment vous organisez-vous pour tenir à jour l’ensemble des espaces où vous parlez de vos lectures ? (Blog, NetGalley, Babelio, Livraddict…)

J’essaye dans la mesure du possible d’être à jour dans mes chroniques, c’est assez difficile de parler d’un roman en en ayant  lu d’autres entre deux.

Quand je publie mes ressentis, je les publie sur l’ensemble des canaux de diffusion que j’utilise. Il m’arrive de prendre une soirée pour en programmer plusieurs, car c’est le coté négatif du blog, c’est assez chronophage.

Comment définiriez-vous une « bonne » chronique, avis de lecture ?

Comme je vous l’ai dit plus haut, je lis rarement les ressentis avant lecture, mais il m’arrive de les lire après lecture. S’il est trop long, je vous avoue que je ne lis pas, je ne vois pas trop l’intérêt de développer trop son avis. C’est ce que je faisais au lycée en analysant le style ou les personnages des romans qu’on avait à étudier. Et je vous avoue qu’aujourd’hui je lis uniquement par plaisir.

J’utilise une trame :

  • Mon ressenti : il reprend souvent la façon dont j’ai découvert le livre et pourquoi je l’ai lu.
  • Je fais un bref résumé avec ce que j’aurais voulu savoir en 4 ème de couverture. Régulièrement, j’en dis beaucoup moins que le résumé parce que j’aime avoir la surprise. Mais une chose est sûre je n’en dis jamais plus; je trouve que c’est la base d’une chronique réussie !
  • Je dis ce qui m’a particulièrement plu ou déplu toujours avec le plus grand respect pour l’auteur.
  • J’enchaine avec une citation, s’il y en a une qui m’a interpellée durant la lecture. J’essaye de la choisir au début du roman ou sans aucun lien avec l’intrigue. Mais ca peut donner une bonne idée du style de l’auteur.
  • Je donne ensuite 5 mots clefs, toujours sans spoiler, et croyez moi c’est loin d’être facile.
  • J’attribue une note sur 20. A savoir que j’ai beaucoup trop d’admiration pour les auteurs pour mettre moins de 10. J’estime que même s’il ne me plait pas, tout le travail fait mérite au moins un 10/20.
  • Je finis avec le résumé, la date de publication, le nombre de page et l’éditeur.

Pour finir, avez-vous un/des coup(s) de cœur découvert(s) récemment sur NetGalley à partager ? 

Mon dernier coup de cœur en date, est pour un livre qui m’a profondément bouleversée en grande partie parce qu’il est basé sur des faits réels : HS7244 de Lorraine Letournel Laloue publié chez Belfond. Un thriller très dur, à déconseiller aux âmes sensibles mais un magnifique hommage. De plus c’est le premier de l’auteure, et faites-moi confiance, elle est à suivre !

Découvrez la chronique de Caroline.

Vos couvertures préférées au mois de juillet

Nous aimons parcourir le catalogue NetGalley, découvrir les nouveautés des éditeurs et partager avec vous la sélection des couvertures que vous avez particulièrement aimées :

Sans foi ni loi
Marion Brunet
Dans les pas de Valeria
Elisabet Benavent
Le rêve d’un fou
Nadine Monfils

Et voici également quatre couvertures que nous aimons particulièrement :

Lilo
par Sylvie Baud-Stef
Mangoustan
Rocco Giudice
Elle s’appelait Camille
par Lucie Galand

Préparez votre PAL de l’été !

Pour accompagner l’arrivée des très beaux jours, nous vous proposons de parcourir notre sélection du mois de juin : ces livres pourraient rejoindre votre PAL estivale !

Une échappée belle entre Marseille et Paris pour Pierre, en quête d’amour, d’engagement et de liberté. Un lumineux et émouvant roman d’apprentissage. 

Mêlant éléments réellement vécus et ingrédients de pure fiction, ce roman original s’inspire de l’adolescence du champion de natation Yannick Agnel. Inspirée et inspirante, l’histoire de Yann s’adresse à tous les lecteurs.


Avec l’histoire de Marius, inspirée d’un drame qui a choqué le monde entier, Lorraine Letournel Laloue embarque le lecteur pour un aller simple en enfer.

Ainsi commence la deuxième vie de Nick Mason. À peine sorti de prison après cinq années derrière les barreaux, sa liberté s’achève. Dès que son téléphone sonne, nuit et jour, il doit décrocher et faire très exactement ce qui lui est ordonné. C’est la conséquence folle de l’accord qu’il a passé avec Darius Cole, un dangereux criminel condamné à deux peines de perpétuité et qui continue d’orchestrer à distance son empire depuis sa cellule.

Une série de meurtres inexpliqués dans la ville de Chengdu, incite la police à mettre sur pied une cellule spéciale, la 18/04. Parmi ses membres, Zheng Haoming, un flic d’élite et Pei Tao, major de l’académie de police. Échouant à trouver le coupable, la cellule est dissoute. Vingt-deux ans plus tard, Zheng Haoming est toujours obsédé par cette affaire. Mais au moment où il pense enfin tenir un indice majeur, il est assassiné.


Elles sont quatre amies de toujours qui vivent à Madrid. Complices et inséparables, elles se connaissent sur le bout des doigts et se racontent tout. Vraiment tout. Surtout leurs histoires de cœur… 

Récit de la fin du vingtième siècle comme de l’enfance, En théorie tout va bien peint avec fantaisie et mélancolie l’entrée dans l’âge adulte et célèbre, malgré tout, la puissance des liens familiaux et de l’amour, qui donnent la force de sortir du silence.

De la scène artistique de L.A. aux canyons de Californie, ce voyage en terre inconnue va la conduire au-delà de ce qu’elle n’aurait imaginé. Un roman qui nous relie à l’intuition de la nuit, là où l’étoile chante en chacun de nous.

« Alexia n’a plus de temps à perdre ! Il lui reste quatre mois. Quatre mois pour trouver celui qui l’accompagnera au mariage de sa cousine et de… son ex. »

Humour et mariage déjanté dans cette comédie romantique 100% feel good et 100% frenchy signée Olivia Billington. »


Pour une cohabitation éco-responsable

Le premier guide regroupant bons plans, recettes et réflexions sur le comment vivre ensemble. Écologique, drôle, inspirant… et indispensable pour qui souhaite une coloc réussie ! 

Évariste Galois fait partie de ces êtres qui ne s’apprivoisent pas. Mathématicien de génie, provocateur irrésistible, républicain militant, il a traversé le début du XIXe siècle telle une comète. Flamboyant, éphémère. 

Évariste a mené, à cent à l’heure, une vie digne d’un roman. Jacques Cassabois nous livre ici le récit de ses dernières années.

Vous pouvez aussi déjà plonger dans de nombreux romans de la rentrée littéraire 2019 sur NetGalley ! Nous vous souhaitons de belles lectures à l’ombre et au frais…

Vos couvertures préférées au mois de Juin.

Nous aimons parcourir le catalogue NetGalley et découvrir les couvertures que vous avez aimées. La sélection est bien colorée en juin !


Voici les couvertures qui ont reçu le plus de votes positifs ces dernières semaines :

Ce mois-ci nous avons choisi 4 couvertures que nous souhaitons partager avec vous :

Eden
Jeanne McWilliams Blasberg
J’ai tué un homme
Charlotte Erlih
Dans les pas de Valéria
Elisabet Benavent
Vaste comme la nuit
Eléna Piacentini

Que pensez-vous de cette sélection ? Continuez à nous dire lorsque vous aimez une couverture du catalogue, votre avis compte pour les auteurs et les éditeurs !

Coup de projo sur nos lecteurs #55 – Marie-Hélène, professeure, chroniqueuse et auteure.

La communauté NetGalley est riche de bibliothécaires, libraires, professeurs, journalistes, blogueurs, chroniqueurs… qui nous enrichissent de leur travail en partageant quotidiennement leur passion pour la lecture et leurs coups de coeur littéraires. 

Nous aimons prendre le temps de pointer le projecteur sur leur activité et partager avec vous quelques bribes de leur parcours… 

Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir le parcours et le travail de Marie-Hélène, professeure de littérature américaine, auteure, rédactrice sur le blog sharingteaching.blogpost.com mais également lauréate de la seconde édition du challenge NetGalley France durant lequel elle a partagé 37 chroniques !

Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions et encore félicitations Marie-Hélène !


Pour commencer, comment définiriez-vous votre relation avec les livres, la lecture ?

Question difficile ! Les livres sont un élément aussi essentiel que l’air pour moi ! Je lis sans arrêt depuis mes six ans et je me nourris de mes lectures avec avidité ! Tout ce que je fais tourne autour des livres : l’écriture, mon blog, l’enseignement. J’ai beaucoup de chance de pouvoir lire pour mon travail !

Vous êtes professeure agrégée de littérature américaine, avez-vous des « techniques » pour motiver vos élèves à lire et découvrir de nouveaux titres et auteurs ?

Oh, oui ! En tout cas, je n’abandonne jamais ! Je propose à mes élèves des activités interactives et ludiques mais toujours approfondies. Par exemple, ils interviewent des auteurs américains et britanniques sur Skype plusieurs fois par an pour tenter de mieux comprendre le processus créatif et l’auteur derrière les extraits qu’ils ont étudié en amont.

Ils échangent sur la littérature avec de jeunes Japonais. Ils s’adonnent à beaucoup de tâches créatives : écriture de haikus pour analyser une scène de Hamlet, écriture d’une nouvelle à quatre mains avec un auteur américain, etc…. Je parle de tous ces projets et de bien d’autres dans mon témoignage : L’élève au cœur de sa réussite, publié aux Editions Bourin en 2017.

En parallèle de cette activité, vous tenez aussi un blog où vous partagez vos avis de lecture. Pourquoi avoir eu envie de lancer ce blog ?

En fait, j’ai créé ce blog en 2011 et à l’époque c’était un blog d’enseignante. J’y parlais surtout de l’enseignement de l’anglais, ce qui explique son adresse (https://sharingteaching.blogspot.com). Et petit à petit, en particulier quand j’ai commencé à enseigner la littérature américaine (un rêve) en section internationale, mon blog a naturellement évolué.

J’y partage avec mon mari, Gabriel Erhart, des avis de lecture mais aussi tout article sur la littérature, en particulier des interviews d’acteurs de la littérature (qui ne se cantonnent en aucun cas aux écrivains),…

En tant qu’auteure (publiée depuis 2011), je sais à quel point il est difficile de se faire connaître et partager mes avis de lecture me donne l’opportunité d’aider des collègues à faire connaître leurs ouvrages

Que préférez-vous dans cette activité ?

Tout me plaît dans cette activité mais s’il faut vraiment choisir, je dirais découvrir des nouveautés avant leur parution, le fait d’approfondir la lecture nécessairement (puisqu’il faut en rendre compte), et les liens qui se forment lorsque nous interviewons les auteurs.

Avoir accès aux services de presse numériques des éditeurs a-t-il modifié la manière dont vous travaillez ?

Pas vraiment, mais ça me facilite la tâche car cela m’évite de devoir mettre en place de multiples partenariats.

Pouvez me dire quelques mots sur l’importance d’avoir des retours de la part des lecteurs professionnels et influents en tant qu’auteur ?

En tant qu’auteure, l’avis des lecteurs, quels qu’ils soient, est essentiel puisqu’un roman ne vit pas sans lecteurs.

Rien ne nous fait plus plaisir à Gabriel et moi (qui avons écrit à 4 mains Le feu secret, dystopie/roman historique publié aux Editions Nouvelle Bibliothèque, qui est sur NetGalley), que de lire les retours de lecteurs, leurs partages et d’apprendre ce qui leur a plu (ou pas), ce qui les a touchés…

Cet échange nous nourrit et nous permet d’avancer, de progresser. 

Pour terminer, avez-vous un/des coup(s) de cœur découvert(s) récemment sur NetGalley à partager ?

Oui, plusieurs ! J’ai adoré Cachemire rouge, La rivière de satin, Qui a tué l’homme homard ?, Une femme en contre-jour… et tellement d’autres !